Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Rugby : Eric de Cromières, le président de l'ASM, se félicite du report du Top 14

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Comme la ligue de football professionnelle, la ligue nationale de rugby a décidé de reporter les prochains matchs de Top 14 et de Pro D2 pour lutter contre la propagation du Coronavirus. L'EPCR, l'instance européenne, devrait faire de même pour les coupes d'Europe.

Eric De Cromières, président de l'ASM Clermont Auvergne
Eric De Cromières, président de l'ASM Clermont Auvergne © Maxppp - Cottereau Fabien

La décision était attendue lundi, lors d'un vote des présidents à Toulouse, mais le comité directeur extraordinaire de la Ligue Nationale de Rugby réuni en urgence ce vendredi après-midi a donc tranché. La LNR a acté la suspension "temporaire" et "à effet immédiat" du Top 14 et de la Pro D2, plaçant l'intégralité du rugby français en sommeil en raison de la propagation du coronavirus. 

L'instance a décidé "à l'unanimité la suspension temporaire" des compétitions et des entraînements collectifs. Une évidence pour le président de l'ASM, Eric de Cromières, qui militait pour le report et non le huis clos. "Je pense que c’est une annonce difficile à faire mais c’est la meilleure décision possible dans l’état actuel des choses. Tant que nous ne connaissons pas la date de la reprise potentielle nous ne pouvons pas mesurer les conséquences. Si nous reprenons autour du 15 avril, je pense que nous trouverons des solutions pour résorber cette situation avec quelques aménagements, en jouant ou pas les phases finales, en prolongeant l’arrêt de la saison, il y aura des solutions".

Dès lors, les joueurs sont au chômage technique. Et seront pris en charge par l'Assurance Maladie jusqu’à l'éventuelle reprise des compétitions. Aucune date n'a toutefois été envisagée. Eric de Cromières poursuit."Je suis également content pour les spectateurs. Dans notre sport, les partenaires et les supporters sont encore plus investis que dans d’autres disciplines et nous sommes bien placés pour le savoir ici au Michelin. Jouer dans des stades vides aurait été un non-sens. Je ne sais pas si nous pourrons rejouer mais, si c’est le cas, ce sera l’occasion pour tous nos fans, tous nos abonnés et partenaires de profiter ensemble de belles émotions. Sportivement, notre prochain challenge sera de définir, en fonction des conditions qui s’imposeront à nous pour la reprise, le classement final de cette saison. Non pas forcément d’aller chercher un champion mais attribuer de façon indiscutable et équitable les 6 premières places ainsi que les dernières. Ce sera le sujet de cette fin de saison dont nous espérons la reprise dans les meilleures conditions possibles. En attendant nous invitons chacun d’entre nous à respecter les recommandations des autorités afin de sortir le plus sereinement de cette crise sanitaire que traverse le pays et le monde ».

Concernant les compétitions européennes, la décision pourrait être la même, et annoncée en début de semaine. "Nous attendons une réunion du Board" dit-on au sein de l'EPCR. Mais il y a peu de chances que les quarts de finale puissent se jouer début avril.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu