Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - Top 14 : Ian Madigan quitte l'Union Bordeaux Bègles pour Bristol

lundi 6 mars 2017 à 10:12 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

L'ouvreur international irlandais Ian Madigan arrivé cet été à l'UBB, n'ira pas au terme de son contrat à l'été 2018. Il avait confié son mal-être à la presse irlandaise et à Laurent Marti. Il vient de s'engager avec Bristol.

Ian Madigan avait confié ses doutes depuis plusieurs semaines
Ian Madigan avait confié ses doutes depuis plusieurs semaines © Radio France - Justine Hamon

C'est le club anglais de Bristol qui a officialisé l'arrivée de l'ouvreur irlandais de l'Union Bordeaux Bègles, ce lundi matin. Ian Madigan quitte les bords de la Garonne, libéré de sa dernière année de contrat (jusqu'à l'été 2018).

Erreur de casting

Il y a dix jours, Ian Madigan avait fait part de ses doutes dans la presse irlandaise, expliquant qu'il sentait qu'il "perdait la confiance du coach Raphaël Ibanez, et qu'il fallait donc que je fasse quelque chose". Au cours de cette interview, l'ouvreur irlandais ajoute qu'il "supporte mal le turnover opéré en Champions Cup par le staff", et "le fait qu'Adam Ashley-Cooper ne soit pas prolongé. C'est l'une des principales raisons pour lesquelles j'ai rejoint le club". Ian Madigan n'a jamais joué à son meilleur niveau depuis son arrivée à l'UBB l'été dernier. Il voulait partir. Il l'a confié au président Laurent Marti, qui ne l'a pas retenu.

Ian Madigan s'offre un nouveau challenge en rejoignant donc Bristol, bon dernier du championnat anglais, qui va donc descendre en D2. La presse irlandaise évoque un salaire de 500 000 euros par an.

A LIRE AUSSI : les doutes de Ian Madigan