Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby - Top 14 : l'Aviron Bayonnais décroche son premier succès au Stade Français... depuis 10 ans!

-
Par , France Bleu Pays Basque

Après une décennie de disette en terre parisienne, Bayonne s'est imposé à Jean Bouin, ce vendredi soir, pour la 3e journée de Top 14 (19-26). L'Aviron confirme après sa victoire à domicile face à Clermont, il y a trois semaines.

La joie des Bayonnais au coup de sifflet final.
La joie des Bayonnais au coup de sifflet final. © AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT

C'était ce 2 octobre la journée mondiale du sourire. Un sourire bien accroché aux lèvres des Bayonnais ce vendredi soir, au coup de sifflet final. Cela faisait 10 ans qu'ils n'avaient plus gagner à Paris, face au Stade Français (4 novembre 2010, victoire 20-24 à Charléty). 

Au delà du symbole, cette première victoire de la saison à l'extérieur confirme les belles intentions et la capacité de résilience de ce groupe, déjà observées il y a trois semaines, lors de la victoire acquise à domicile face à Clermont. De son côté, le Stade Français, en manque d'automatismes et trop indiscipliné ne s'est guère facilité la tâche pour ses retrouvailles à Jean Bouin, après 7 mois, sans match à domicile. Yannick Bru, ne boude pas son plaisir d'avoir joué les trouble-fête : "je suis content que les joueurs aient le sourire parce qu'on s'était promis de se mettre dans de bonnes dispositions pour faire une belle performance ici. Vous savez tous qu'on on a pris une fessée à Brive, on avait a cœur même si nous n'étions pas favoris, de montrer un beau visage, sans pression particulière. Les joueurs ont cru en eux, on a mené tout le match et au final la victoire est assez logique"

Grand artisan de cette victoire, Gaëtan Germain, qui restait sur une prestation en demi teinte face à l'ASM. Ce vendredi soir, l'arrière et buteur de l'Aviron a inscrit 21 des points de son équipe, avec un 6/6 au pied. Gaëtan Germain, qui est revenu plus tôt des vestiaires à la pause, pour peaufiner, seul, ses coups de pied. Mais qui est aussi capable - sur une interception - de s'offrir une course de cinquante mètres, chassé par une marée rose, pour aller aplatir le deuxième essai bayonnais. 

Les Bayonnais ont beaucoup contrarié les parisiens dans le secteur de la touche.
Les Bayonnais ont beaucoup contrarié les parisiens dans le secteur de la touche. © AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT

A noter une nouvelle fois, ce vendredi soir, la belle tenue de la jeunesse bayonnaise, avec une paire de centre Lestrade-Muscarditz, particulièrement en vue. Yan Lestrade auteur d'une folle chevauchée dans la défense parisienne, à la 10e minute. Percée conclue par un petit bijou d'extérieur du pied droit qui termine dans les mains de Joe Ravouvou pour son premier essai avec l'Aviron en Top 14. Peyo Muscarditz, le capitaine bleu et blanc hier soir, confirme que les siens se sont fait plaisir : "On avait besoin de se prouver qu'on pouvait bien voyager et de rivaliser avec une grosse équipe qui avait gagné à Castres. A vrai dire, on était presque effrayés. On a besoin de prendre confiance en nous. On doit gagner le respect des équipes.".

Parmi les satisfactions de la soirée, outre une défense encore une fois très solide, on notera une conquête retrouvée avec pas moins de 5 ballons chipés en touche aux Parisiens. Mais pas question de s'emballer pour Yannick Bru, le manager bayonnais :  "On a une équipe jeune, on est encore perfectible, notre début de seconde mi temps manque de maîtrise. C'est bien pour la confiance de nos gars mais on sera quand même en danger contre La Rochelle, ça ne nous donne aucune garantie, à part celle d'avoir 4 points de plus au classement et quand on est Bayonne, dans la construction qui est la notre, il faut qu'on soit à la bagarre tout le temps, ne manquons pas d'humilité".

Prochain match pour l'Aviron, vendredi 9 octobre à 20h45 face à La Rochelle au stade Jean Dauger, à suivre en direct sur France Bleu Pays Basque.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess