Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby - Top 14 : l'Aviron Bayonnais en rattrapages

-
Par , France Bleu Pays Basque

Bayonne joue ce dimanche après-midi à Castres (18h) un de ses trois matchs en retard en Top 14. Après plusieurs sorties décevantes à l'extérieur, les Bayonnais vont devoir réagir chez un concurrent direct au maintien.

Les Bayonnais lors de leur mise en place avant le match à Castres
Les Bayonnais lors de leur mise en place avant le match à Castres © Radio France - Amaia Cazenave

L'Aviron Bayonnais est en mauvaise posture. Plombé par quatre revers consécutifs en championnat (Racing, Toulouse, Pau, La Rochelle) et un calendrier chamboulé par l'épidémie de coronavirus et les reports. Les Bayonnais qui n'ont plus gagné en Top 14 depuis le 21 novembre doivent sortir de cette spirale négative : "Maintenant c'est course au maintien, course aux points" résume le 3ème ligne Arnaud Duputs, "il faut y aller!"

L'urgence commence à se faire sentir mais face à un adversaire direct au maintien la tâche ne s'annonce pas aisée. Bayonne se rend dans le Tarn avec ses armes mais aussi avec ses doutes : "on avait été épargné par le Covid 19 et ses conséquences jusqu'au mois de décembre et là on a pris un coup de massue. Cela nous a stoppé dans notre progression" admet le pilier Ugo Boniface "on a l'impression d'avoir fait une première partie d'année pas pour rien mais bon... avec trois matches en retard, sans jouer, on perd le rythme, c'est horrible".

Les deux dernières victoires à l'extérieur de l'Aviron en championnat semblent à des années lumières C'était en octobre, face au Stade Français et à Agen. Depuis, Bayonne est souvent revenu les valises très lourdes de déplacement : Lyon, Bordeaux, Le Racing 92 et dernièrement La Rochelle. La claque, l'effondrement de trop. Après ce match Yannick Bru décrète l'alerte rouge, il appele les siens à la mobilisation générale.  "On a plus le temps de s’apitoyer sur notre sort" glisse alors le manager de l'Aviron.  

Après le report du match d'Agen la semaine passée Bayonne doit donc impérativement réagir sur la pelouse du stade Pierre Fabre. Retrouver une défense, devenue trop tendre et trop friable. A l'extérieur, les Bayonnais encaissent en moyenne cinq essais par match. Seul Agen a fait pire. Autre statistique éloquente, celle des cartons jaunes. Lors de ses deux dernières sorties en championnat Bayonne en a systématiquement pris deux. A chaque fois vingt minutes à défendre à 14 contre 15. Un handicap de plus. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Castres / Bayonne rencontre à vivre à partir de 17h45 en direct et en intégralité sur France Bleu Pays Basque avec Amaia Cazenave, Lucas Rodriguez et de nombreux invités (Martin Laveau, Grégory Arganèse, supporters de l'Aviron). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess