Rugby

Rugby - Top 14 : l'UBB aura l'accent kiwi face au Stade Français

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde jeudi 3 novembre 2016 à 15:31

Simon Hickey, à peine arrivé, déjà sur le pré
Simon Hickey, à peine arrivé, déjà sur le pré © Radio France - Justine Hamon

Pour affronter les Parisiens ce samedi (14h45) au stade Chaban-Delmas, l'Union Bordeaux-Bègles devrait notamment s'appuyer sur sa colonie néo-zélandaise et présenter cinq kiwis sur la feuille de match dont les derniers arrivés, Simon Hickey et Joe Edwards.

Bègles est en train de devenir un petit Auckland. Luke Braid et Peter Saili ont vu arriver deux de leurs anciens coéquipiers de la franchise des Blues, le demi d'ouverture Simon Hickey et le troisième ligne Joe Edwards.

Pour le premier, il s'agit d'un retour. Arrivé en décembre 2015 comme joker médical de Pierre Bernard et auteur de débuts remarqués sur la pelouse du...Stade Français, le jeune ouvreur avait imposé son culot pour boucler la deuxième partie de saison avec treize feuilles de match dont neuf comme titulaire. Et alors qu'on le pensait rentré pour de bon au pays, il avait décidé en juin de prolonger l'aventure pour trois saisons et de revenir à l'automne une fois la campagne d'ITM Cup terminée avec Auckland. Ce qu'il a fait lundi matin.

En l'absence de Ian Madigan, Simon Hickey aura la responsabilité du but - Radio France
En l'absence de Ian Madigan, Simon Hickey aura la responsabilité du but © Radio France - Justine Hamon

Simon Hickey : "Revenir à Bordeaux ? Je pense avoir fait le bon choix"

Une semaine plus tôt, c'est Joe Edwards qui avait posé pour la première fois le pied sur le sol français. Âgé de 23 ans, le gaillard (1m94, 111kg) qui ne compte que huit apparitions en Super Rugby n'aura pas eu beaucoup de temps d'adaptation. Les blessures de Peter Saili, Louis-Benoit Madaule, la montée de Luke Jones dans la cage et la sélection de Loann Goujon vont l'amener à plonger dès ce weekend dans le bain du Top 14. "Il a faim de matches, annonce Raphaël Ibanez, il a beaucoup de détermination. je suis conscient qu'on va devoir accélérer avec lui. C'est un bon sauteur, bien coordonné, il est encore un peu en difficulté au niveau physique. On aura un aperçu très rapide car il sera dans le groupe face au Stade Français.

Luke Braid, le Jean-Pierre Rives de l'UBB

Si Joe Edwards a un exemple à suivre, c'est celui de Luke Braid. L'ancien capitaine des Blues d'Auckland est dans une forme étincelante à l'image des dix-huit plaquages réalisés dimanche dernier à Castres. "C'est un gladiateur, apprécie son manageur, ce qu'il a réalisé ce weekend c'est exceptionnel. Il a gagné en consistance, il était arrivé la saison dernière avec un potentiel physique amoindri suite à des commotions. Quand il est à ce niveau, il est indispensable et peut 'matcher ' n'importe qui. A Castres, on aurait pu peut-être basculer quelques années en arrière avec sa chevelure blonde et voir un Jean-Pierre Rives sur le terrain".

Luke Braid a su se rendre indispensable à l'UBB - Radio France
Luke Braid a su se rendre indispensable à l'UBB © Radio France - Justine Hamon

Le Néo-Zélandais sera bien évidemment partant au sein du pack girondin samedi tout comme pourrait l'être Jayden Spence. Titulaire lors des deux derniers matches et à chaque fois auteur d'un essai, l'ancien joueur de la province d'Otago ne fait pas de bruit mais est un rouage précieux dans les lignes arrières de l'UBB.

Jayden Spence, plus qu'une simple option au centre pour le staff de l'UBB - Radio France
Jayden Spence, plus qu'une simple option au centre pour le staff de l'UBB © Radio France - Justine Hamon

Face au Stade Français, ce quatuor néo-zélandais sera complété par un cinquième élément. Exempté du déplacement dans le Tarn, Hugh Chalmer, le plus français des Kiwis, devrait connaître sa huitième titularisation de la saison.

UBB / Stade Français, dixième journée de Top 14, c'est à vivre sur France Bleu Gironde et francebleu.fr samedi à partir de 14h45.