Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - Top 14 : l'UBB ouvre un nouveau chapitre

jeudi 7 juin 2018 à 13:39 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

A l'occasion de la présentation du nouveau sponsor principal maillot, le groupe bancaire Arkéa, le président Laurent Marti a fait le point sur les nombreux changements qui vont marquer l'intersaison de l'Union Bordeaux-Bègles et annoncer un nouveau cycle.

Le président de l'UBB Laurent Marti et celui du groupe Arkéa, Jean-Pierre Denis.
Le président de l'UBB Laurent Marti et celui du groupe Arkéa, Jean-Pierre Denis. © Radio France - Arnaud Carré

La santé financière de son club, les dernières nouvelles concernant le recrutement, un centre de performance flambant neuf et un partenaire qui s'engage pour cinq ans, voici les principaux points de la conférence de presse donné ce jeudi par Laurent Marti.

Arkéa pour cinq ans

Suite au retrait de la Matmut, l'Union Bordeaux-Bègles devait trouver un sponsor principal pour son maillot. Son choix s'est donc porté sur le groupe Arkéa, spécialisé dans la banque et l'assurance, et qui est principalement implanté dans le grand ouest de la France.  "C'est une triple satisfaction, avoue le président de l'UBB. D'abord d'avoir trouvé un sponsor maillot, ce qui n'est pas forcément évident. Ensuite, sur une durée de cinq ans, durée qui a été proposée, je le précise, par le groupe Arkéa. Enfin, parce qu'il y a eu une belle rencontre avec Jean-Pierre Denis. On s'est tout de suite compris et c'est rassurant." Jean-Pierre Denis, président de la sixième banque de France, plante un drapeau en ovalie lui qui sponsorise déjà cinq clubs de football (Rennes, Guingamp, Lorient, Brest, Clermont), le skipper Sébastien Simon engagé dans le prochain Vendée Globe ou encore l'équipe cycliste Fortuneo-Samsic. "On a voulu un partenariat à long terme. C'est une première étape. Dans le monde du sport, on construit dans la durée et c'est ce qui nous intéresse dans la vision de Laurent Marti."

Nouveau maillot

Le club, qui a reçu la presse dans son centre d'entraînement flambant neuf de 2400 mètres carrés qui sera inauguré en septembre, en a profité pour présenter le maillot que porteront ses joueurs la saison prochaine. Maillot signé du nouvel équipementier Canterbury. 

Afatia officialisé, Serin conservé, recrutement bouclé

Laurent Marti a officialisé le nom de la quinzième et dernière recrue girondine. Il s'agit du pilier polyvalent Viliamu Afatia. L'international samoan (17 sélections) jouait au Racing 92 depuis deux ans et s'est engagé pour une saison et une autre en option. Interrogé sur le cas Baptiste Serin, en fin de contrat en juin 2019 et très sollicité, le président a assuré qu'il portera bien les couleurs de l'UBB la saison prochaine. Et ne perd pas espoir de convaincre son demi de mêlée international de poursuivre l'aventure en Gironde. Concernant Semi Radradra, tête de gondole du recrutement et doublement engagé cet été avec sa sélection à XV et à 7, le président de l'Union espère pourvoir compter sur le Fidjien pour la première journée de Top 14.

Viliamu Afatia a joué 49 matches en deux saisons passées sous le maillot du Racing 92. - Maxppp
Viliamu Afatia a joué 49 matches en deux saisons passées sous le maillot du Racing 92. © Maxppp - Maxppp

La course à l'armement

Si l'UBB affiche ses ambitions avec un recrutement XXL, elle n'est pas la seule. "C'était certainement la fin d'un cycle, explique Laurent Marti, on repart sur une nouvelle aventure. On a eu une ascension assez géniale, on a fini deux fois septième puis on s'est un peu cogné au plafond. On a vu arriver des équipes comme Lyon, Pau, La Rochelle qui travaillent très bien avec de beaux moyens et qui nous ont doublés. Ce n'est pas qu'on a régressé, c'est qu'on a stagné. La course à l'armement est hallucinante. C'est pourquoi je fais partie de ceux qui défendent ardemment le salary cap. Car sans salary cap, je peux vous dire que ça aurait complètement explosé avec des gens qui arrivent pour gagner, qui n'ont pas toujours toutes les us et les coutumes du rugby et qui pourraient foutre ce sport par terre. Je le répète, trop d'argent tuerait ce sport."  

Le partenariat

Alors que le club lancera lundi sa campagne en direction des nouveaux abonnés, il peut d'ors et déjà se satisfaire d'avoir sensiblement augmenté la contribution de ses partenaires. "On sent qu'il va y avoir une progression conséquente puisque la plupart des partenariats sont renouvelés, augmentent et que le maillot n'aura jamais été aussi bien vendu que cette année. Si, comme on l'espère, on se rapproche des 12 millions d'euros, sans aide spéciale, on aura peut-être le plus gros partenariat privé de tout le Top 14. Ce n'est pas neutre pour l'économie et la pérennité du club."