Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - Top 14 : L'UBB passe à la méthode Coué

dimanche 29 octobre 2017 à 17:34 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Dépassés dans le combat en seconde période par le Racing samedi, alors qu'ils évoluaient en supériorité numérique, et confrontés à un mois de novembre sans internationaux, les joueurs de l'UBB auraient des raisons de s'inquiéter. Mais les discours se veulent optimistes.

Clerc, Fuatai, Talebula et Doubrère viennent saluer leurs supporters après la défaite au Racing samedi.
Clerc, Fuatai, Talebula et Doubrère viennent saluer leurs supporters après la défaite au Racing samedi. © Maxppp - Maxppp

Bordeaux, France

En zone mixte, après le match, le mot d'ordre était : "Pas d'affolement". Alors que l'UBB venait de subir un invraisemblable trou noir à Colombes, encaissant trois essais en 20 minutes de la part d'un adversaire à 14, le capitaine Clément Maynadier et le manager Jacques Brunel l'ont répété : l'UBB n'a pas manqué de caractère.

Pour Clément Mayandier, ce n'est pas un problème de caractère.

Portant, pendant 40 minutes, les joueurs de l'Union Bordeaux-Bègles ont semblé totalement impuissants à contenir la révolte des ciel et blanc. Malgré la supériorité numérique, leur possession de balle a été famélique, puisqu’ils ont gâché les quelques (rares) munitions qu'ils ont obtenu, notamment en touche. Et au-delà du score, c'est aussi l'absence de révolte dans les rangs girondins qui interpelle. D'autant que les joueurs l'ont dit, ils avaient été prévenus à la mi-temps que le Racing pouvait être très fort à 14 contre 15. Résultat, ils ont manqué une très belle occasion de faire un gros coup à l'extérieur, et de monter sur le podium.

Un effectif décimé

Mathieu Jalibert risque de devoir continuer à enchaîner les matchs, du fait des absences.  - Maxppp
Mathieu Jalibert risque de devoir continuer à enchaîner les matchs, du fait des absences. © Maxppp - Maxppp

Parce qu'en plus d'avoir perdu une belle occasion, les Girondins ont probablement perdu deux joueurs de plus. Leur ouvreur Simon Hickey est sorti, victime d'une commotion, et le pilier gauche Sébastien Taofifenua a été expulsé pour un échange de coups avec Manuel Carrizza. En cas de suspension, l'UBB serait donc privée de deux piliers gauche pour le déplacement à Toulouse puisque Jefferson Poirot est convoqué en équipe de France. A la mêlée, l'UBB risque aussi d'être en difficulté, puisque Baptiste Serin et Yann Lesgourgues manqueront eux aussi le déplacement à Ernest-Wallon. Mais là encore, Clément Maynadier veut rester positif.

Clément Maynadier sur les internationaux.

Le mois de novembre sera en tout cas décisif. Après ce déplacement qui s'annonce difficile à Toulouse, l'UBB recevra deux fois de suite. Et deux victoires seront impératives, face à Pau et Brive. Deux équipes qui, elles, ne seront pas (trop) concernées par la perte de joueurs internationaux.