Rugby

Rugby - Top 14 : l'UBB pour un coup de force à Oyonnax

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 15 février 2014 à 7:00

Oyonnax a pris 33 de ses 34 points sur ses terres
Oyonnax a pris 33 de ses 34 points sur ses terres © Panoramic

Une semaine après sa démonstration face à Grenoble, l'Union Bordeaux-Bègles va se tester ce samedi (18h30) sur la pelouse du stade Charles-Mathon. Un succès lui enlèverait la pression du maintien et aiguiserait encore un peu plus son appétit.

Ce n'est pas l'affiche de l'année mais pour l'UBB, c'est un match qui vaut très cher . Revenus dans la course à la qualification après leur victoire bonifiée face à Grenoble (38-17), les rugbymen girondins savent qu'il va leur falloir sans doute aller chercher une victoire à l'extérieur pour créer la surprise.

Le plus tôt serait le mieux. D'abord parce qu'Oyonnax, premier relégable, reste un concurrent direct pour le maintien et qu'un succès dans le Haut-Bugey mettrait l'Union hors de portée du promu. 

Félix Le Bourhis, ici en action face à Bayonne. - Radio France
Félix Le Bourhis, ici en action face à Bayonne. © Radio France

Félix Le Bourhis : "Si on gagne, on pourrait se projeter sur quelque chose de sympa"

Ensuite parce que l'étonnante équipe de l'Ain a déjà fait tomber Clermont, Toulon, Castres et le Racing-Métro dans son antre. L'UBB rêve donc d'imiter le Stade Français, vainqueur 16-15, et d'empocher une victoire qui fera peut-être la différence au moment du décompte.

Eviter de rééditer le non-match de Brive

Mais l'Union n'a pas encore assez de certitudes pour s'avancer sereine vers ce rendez-vous. Elle a encore en tête son déplacement du début de saison à Brive où, incapable de hisser son niveau d'engagement, elle s'était fait marcher dessus (25-12). De plus, il lui faudra dépasser le contexte d'un stade Charles-Mathon qui semble hyptoniser les adversaires.

Clément Maynadier : "Un vestiaire où on est genoux contre genoux"

Pas de certitudes pour clamer haut et fort qu'elle va venir prendre la citadelle de Mathon mais quelques garanties quand même notamment sur sa capacité à rivaliser devant, là où Oyonnax châtie ses visiteurs.

"C'était moche, très moche mais on s'en fout" Julien Dupuy, demi de mêlée du Stade Français, après la victoire à Oyonnax

C'est d'ailleurs dans ce domaine que le manageur Raphaël Ibanez compte bien prendre les joueurs de l'Ain à leur propre piège et tant pis si l'Union doit mettre ses velléités de jeu de mouvement de côté le temps d'un match.

Raphaël Ibanez, Manager de l'UBB - TOP 14 - Radio France
Raphaël Ibanez, Manager de l'UBB - TOP 14 © Radio France - Martin Cotta

Raphaël Ibanez : "Est-ce qu'on est capable d'aller chercher quelque chose à Oyonnax ?"

Privé du quatuor Maynadier, Marais, Rey, Domvo et aussi de la fusée fidjienne Talebula, le staff a choisi "une équipe de combat" pour tenter de rééditer le coup de Biarritz où l'UBB avait imposé sa puissance (15-22).

La composition de l'UBB face à l'US Oyonnax. - Radio France
La composition de l'UBB face à l'US Oyonnax. © Radio France
 

À l'aller, au stade André-Moga, les Girondins avaient facilement débordé le promu (35-10). Les retrouvailles seront à coup sûr plus équilibrées.

Oyonnax / UBB, un match à suivre en intégralité sur France Bleu Gironde et francebleu.fr samedi à partir de 18h15.

 

Rugby : 19e journée du Top 14.  Les points, les matchs - Aucun(e)
Rugby : 19e journée du Top 14. Les points, les matchs
 

 

 

Raphaël Ibanez : "L'adaptation va être primordiale"