Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - Top 14 : l'UBB rappelée à l'ordre par Castres

lundi 4 septembre 2017 à 4:00 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Après une première période encourageante, l'Union Bordeaux-Bègles s'est écroulée samedi à Castres (33-19) au cours d'un deuxième acte où elle a complètement disparu de la circulation. Décryptage.

Baptiste Serin et l'UBB n'ont pu arrêter Alex Tulou et le pack du Castres Olympique.
Baptiste Serin et l'UBB n'ont pu arrêter Alex Tulou et le pack du Castres Olympique. © AFP - Rémy Gabalda

"On n'a pas su défendre contre leurs ballons portés". Dernier invité dans la zone mixte du stade Pierre-Antoine, Jacques Brunel a répété à plusieurs reprises que les mauls castrais étaient la seule raison de la défaite.

Le manageur girondin a fait référence aux deux essais inscrits sur ces "cocottes" tarnaises, des phases de jeu que ses joueurs avaient plus ou moins réussi à contenir en première période mais sur lesquelles ils ont été punis en seconde.

Si le pack castrais a "croqué" son homologue après la pause et l'a privé de munitions, l'UBB n'a pas su tenir ses ballons, comme elle l'avait bien fait en début de rencontre. Face au vent, elle a subi, reculé et craqué alors qu'elle était encore dans le coup (23-19) à quatre minute de la fin, les cartons successifs reçus par Neville Edwards et Cyril Cazeaux précipitant sa chute.

Les internationaux n'étaient pas prêts

Si l'Union n'a pas tenu la distance, c'est aussi parce que son banc n'a pas répondu présent. "On était bien dans le match (ndlr : l'UBB menait 16-8 à la pause), il y a des joueurs qui se sont fait mal et nous derrière, on ne finit pas le boulot" pestait le pilier Jefferson Poirot. Comme on pouvait le craindre, les internationaux n'étaient pas prêts physiquement, sortant juste d'une lourde préparation foncière et privés de repères collectifs après une petite semaine d'entraînement en commun.

Le pilier international espère vite retrouver le rythme de la compétition. - Radio France
Le pilier international espère vite retrouver le rythme de la compétition. © Radio France - Justine Hamon

Jefferson Poirot : "Il faut encaisser cette préparation"

Seul titulaire du club des cinq, Nans Ducuing avouait avoir "terriblement souffert lors des vingt premières minutes". Rentré plus tôt que prévu (19ème) à la place de Marco Tauleigne (commotion), Loann Goujon a logiquement peiné à tenir le rythme. Jefferson Poirot, lui, reconnaissait son incapacité à "avancer dans les impacts".

Samedi prochain, les Bleus de l'UBB auront une semaine supplémentaire de rugby dans les jambes. Ce ne sera pas de trop face à un Stade Français qui a lancé sa saison face à La Rochelle (35-24) et qui est annoncé au stade Chaban-Delmas.