Rugby

Rugby - Top 14 : l'UBB veut poursuivre son travail d'USAP

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 29 mars 2014 à 7:00

Aliki Fakaté et Hugh Chalmers déterminés à atteindre les phases finales.
Aliki Fakaté et Hugh Chalmers déterminés à atteindre les phases finales. © Radio France

Au bénéfice de son match en retard, l'Union Bordeaux-Bègles avance toujours masquée dans la course à la qualification. Un succès samedi (18h30) face à Perpignan la rapprocherait pourtant encore un peu plus des phases finales.

Petit à petit, l'UBB grignote . 10ème, 9ème et maintenant 8ème, l'Union Bordeaux-Bègles se rapproche. Elle est même revenue à trois points de la qualification en remportant à Bayonne (23-22) son quatrième succès d'affilée.

Pour l'instant, l'UBB se contente pleinement de ce statut d'outsider même si elle sait, comme ses adversaires d'ailleurs, qu'un résultat positif à Oyonnax le 5 avril en match en retard la démasquerait aux yeux du grand public.

Jefferson Poirot : "S'arrêter là, ce serait dommage"

A Chaban, les adversaires crient famine

L'Union a le calendrier et les armes pour réussir son pari et remporter quatre de ces cinq derniers matches. A condition de ne pas se projeter trop loin et de commencer par battre une USAP qui tire la langue.

Le président de l'UBB Laurent Marti  - Radio France
Le président de l'UBB Laurent Marti © Radio France

Laurent Marti : "On a battu Clermont et Bayonne avec une certaine réussite"

Perpignan s'est donné un peu d'air en battant péniblement (16-10) Biarritz, le cancre du championnat, le week-end dernier. Les Catalans , onzièmes, arrivent donc sans pression négative au stade Chaban-Delmas où les visiteurs crient famine depuis un bon moment (9 victores de rang pour l'UBB). Si Marc Delpoux aimerait faire un résultat face à son ancien club, pas sûr qu'il ait fait de cette rencontre une priorité avant de recevoir coup sur coup Oyonnax et Toulon.

L'UBB a la chance de ne pas avoir à s'occuper des autres

Le principal danger pour l'Union, c'est sans doute elle-même . On connaît depuis deux ans la capacité des Girondins à résister à la pression du maintien, on attend de voir s'ils ne vont pas avoir les mains qui tremblent au moment de conclure.

Le week-end dernier, les grosses cylindrées ont accéléré à l'image du Stade Toulousain revenu de nulle part pour arracher le nul au Stade Français ou du Racing-Métro qui a remporté au bon moment la victoire à l'extérieur qui lui manquait. Malgré un déficit d'expérience et l'absence de vécu à ce niveau, l'UBB espère être capable de tenir son rang nouveau pour laisser au final deux cadors derrière elle.

Raphaël Ibanez : "On est encore très loin du conte de fée"

25 000 supporters seront derrière l'équipe à Chaban-Delmas, des supporters qui, après deux saisons de soutien inconditionnel, ont envie de voir leurs protégés en découdre au plus haut niveau.

Les compos :

UBB : Domvo - Talebula, le Bourhis, Rey, Connor - (o) Bernard (m) Adams - Chalmers, Clarkin, Madaule - Fakaté, Treloar - Toetu, Avei, Poirot.

Remplaçants : Maynadier, Poux, Marais, Graham, Saubusse, Sanchez, Lacroix, Florea.

USAP : Hook - Michel, Mafi, Piukala, Haughton - (o) Allan (m) Duvenage - Guiry, Leo, Strokosch - Charteris, Vahaamahina - Jgenti, GUirado, Taumalolo.

Remplaçants : Terrain, S.Taofifenua, R.Taofifenua, Purll, Durand, Marty, Benvenuti, Ion.

UBB / USAP, c'est à vivre sur France Bleu Gironde et francebleu.fr à partir de 18h30.

 

 

 

Félix le Bourhis : "On est comme des petits jeunes dans un grand championnat"

Partager sur :