Rugby

Rugby - Top 14 : La Rochelle vient torpiller la saison de l'UBB (21-22)

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 28 mars 2015 à 19:22

Blair Connor a inscrit l'essai du bonus défensif à Castres
Blair Connor a inscrit l'essai du bonus défensif à Castres © Radio France

En concédant sa troisième défaite à domicile de la saison, l'Union Bordeaux-Bègles a sans doute fait une croix sur les phases finales. En manque flagrant de maîtrise, elle va devoir vite se retrouver pour assurer l'essentiel : le maintien.

Battue chez elle en septembre, La Rochelle est venue rendre la monnaie de sa pièce à l'UBB . Au pire moment. A l'issue d'un match où ils ont fait preuve de plus de pragmatisme, de rigueur et de cohésion, les Maritimes ont douché les derniers espoirs girondins de s'inviter au bal de fin de saison.

Le baroud d'honneur de l'Union , récompensé par des essais tardifs de Sofiane Guitoune et Metuisela Talebula, n'a trompé personne . L'équipe girondine n'a aujourd'hui pas les épaules pour aller chercher la qualification même si un très mince espoir mathématique existe encore.

"Ca me fait mal de le dire mais il ne faut pas qu'on se mente. On n'est sans doute pas une équipe capable de jouer le Top 6" — Matthew Clarkin, capitaine de l'UBB

Si elle s'est inclinée pour la troisième fois à domicile par le plus petit des écarts, elle a étalé ses lacunes du moment : manque d'agressivité sur la ligne d'avantage, manque de leadership et incapacité à gérer les moments importants d'une rencontre.

Raphaël Ibanez, le manager de l'UBB  - Radio France
Raphaël Ibanez, le manager de l'UBB © Radio France

Raphaël Ibanez : "L'ambition du jeu, oui, mais ce qui compte c'est de gagner des matches"

C'est un vrai coup d'arrêt alors que les trois premiers mois de compétition avaient marqué une vraie progression . Doublée au classement britannique par Montpellier et La Rochelle, l'UBB va maintenant devoir regarder dans le rétroviseur pour éviter un scénario catastrophe auquel personne n'était préparé.  

Jean-Baptiste Poux, le pilier de l'UBB. - Radio France
Jean-Baptiste Poux, le pilier de l'UBB. © Radio France

Jean-Baptiste Poux : "On n'est pas serein, on n'y est pas"

Avec deux matches à domicile face à Oyonnax et Bayonne, l'Union a bien sûr encore son destin en main . A condition de vite se remettre au travail et de mettre de l'ordre dans son rugby qui n'est plus qu'un cousin éloigné de celui pratiqué à l'automne.

Laurent Marti : "Faire en sorte qu'un grand malheur ne nous arrive pas"

Partager sur :