Rugby

Rugby - Top 14 : le Stade Français ne veut pas laisser l'Europe à l'UBB

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde mercredi 30 avril 2014 à 19:06

Jules Plisson et les parisiens vont tenter l'exploit à Toulon
Jules Plisson et les parisiens vont tenter l'exploit à Toulon © Radio France

Pas question de baisser les bras. Les joueurs du Stade Français sont à la lutte avec l'Union Bordeaux-Bègles pour la 7e place qualificative pour un barrage européen. Les Parisiens comptent décrocher au moins un point à Toulon samedi (14 h 45).

L'Union Bordeaux-Bègles ou le Stade Français ? L'un des deux clubs va goûter à l'innovation consécutive à la réforme de la coupe d'Europe. Le dernier qualifié pour l'épreuve continentale sera cette année le vainqueur d'un barrage entre le 7e du championnat de France et le 7e du championnat d'Angleterre. Côté anglais, cela se joue entre les Wasps et Exeter. Côté français entre l'UBB et le Stade Français. Pour le moment, les parisiens comptent 5 points d'avance sur les bordelais grâce à leur succès bonifié sur l'UBB lors de la précédente journée.

Mais l'Union semble la mieux placée pour améliorer son total samedi à l'occasion de la 26e et dernière journée de la phase régulière. L'UBB affronte Biarritz, déjà relégué et privé de Dimitri Yachvili, blessé au genou et dont la carrière se sera donc terminée il y a quinze jours contre Brive. Si les Bordelais prennent le bonus offensif, ils passeront devant les parisiens au classement grâce à un meilleur point-average lors des rencontres entre les deux clubs.

Un exploit est nécessaire aux Parisiens

La tâche des parisiens est, elle, autrement ardue. Car le Stade Français boucle son parcours sur la pelouse de Mayol, face au Racing Club Toulonnais, l'équipe en forme du moment. 

"Bien sûr que cela fait peur. Il faudra se mettre au niveau pour tenter d'exister dans cette rencontre." — Jules Plisson, l'ouvreur du Stade Français

Il faut un point, soit un bonus défensif, aux parisiens pour assurer leur place pour le barrage européen. En cas d'exploit, ils mettraient même la pression sur Toulouse qui reçoit Grenoble pour la 6e place qualificative en Top 14. Et les parisiens ne veulent pas s'avouer vaincus, même après la dernière démonstration de force de Toulon contre le Munster en demi-finale de H Cup. Et l'entraîneur parisien Gonzalo Quesada n'oublie pas que, l'an passé, à la tête du Racing Metro, il était allé créer la sensation et l'emporter à Mayol face à Toulon. 

Le Stade Français va "jouer sa carte à fond"