Rugby

Rugby - Top 14 : Raphaël Ibanez "L'UBB va beaucoup apprendre de ce match contre Clermont"

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde lundi 3 mars 2014 à 9:00

 Le manageur de l'UBB Raphaël Ibanez.
Le manageur de l'UBB Raphaël Ibanez. © Radio France - Pierre Breteau

Grâce à sa victoire sur Clermont (26-16), l'UBB a assuré son maintien en Top 14. Les Bordelo-Béglais se sont aussi offert une fin de championnat palpitante. Ils vont tenter d'aller chercher une des six premières places pour qualifier le club pour les premières phases finales de son histoire.

L'UBB marche sur l'eau depuis quelques semaines. Le club girondin vient d'enchainer trois victoires consécutives (Grenoble, Racing-Métro et Clermont), même si elles sont toutes à domicile (deux au stade André-Moga à Bègles et une au stade Chaban-Delmas à Bordeaux). Des victoires qui ne souffrent d'aucune contestation. Au mimnimun, il y a eu dix oints d'écart entre l'UBB et ses adversaires lors de ces trois matchs. Le club a d'ores et déjà sauvé sa peau en Top 14 cette saison. Maintenant, ce n'est que du bonus pour Raphaël Ibanez et ses hommes. 

La top 6 dans le viseur girondin 

Les Bordelo-Bèglais regardent vers le haut aujourd'hui. Une chose qu'ils ne leur étaient jamais arrivés depuis leur apparition en Top 14, il y a trois ans. Au départ du sprint final, l'UBB pointe peut-être à la 9e place du championnat mais n'a que cinq points de retard sur le 6e et six sur le 4e du Top 14. Et tout ça avec un match en moins à disputer le weekend du 4-5 avril à Oyonnax. Le suspens est donc entier mais les camarades de Matthew Clarkin ont le droit d'y croire.

Un sans faute à la maison et un coup à l'extérieur

Début mars, c'est aussi l'heure pour le staff girondin de commencer à sortir les calculettes. Aujourd'hui, il est possible de faire quelques hypothèses. Tout d'abord, si les Bordelo-Bèglais veulent se qualifier pour les phases finales il faudra sûrement qu'ils gagnent quatre de lors six derniers matchs. C'est-à-dire faire un sans faute à domicile (Perpignan, Toulon et Biarritz) et aller chercher une victoire à l'extérieur (Bayonne, Oyonnax et Stade Français).

** Le calendrier semble plutôt favorable à l'UBB surtout quand on regarde celui de ses adversaires directs. À part le Stade Français et Grenoble qui vont recevoir trois fois lors des cinq dernières journées, toutes les autres équipes (Montpellier, Toulouse, Racing-étro et Brive) vont se déplacer trois fois pour seulement deux réceptions. Les points de bonus** devraient aussi coûter très chers dans cette course aux phases finales du Top 14. 

Raphaël Ibanez au micro France Bleu Gironde d'Arnaud Carré