Sports

Rugby - Top 14 : Toulon vient briser le rêve de l'UBB (20-22)

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde samedi 12 avril 2014 à 18:17

L'ouvreur bordelo-bèglais Pierre Bernard très déçu après la défaite contre Toulon
L'ouvreur bordelo-bèglais Pierre Bernard très déçu après la défaite contre Toulon © Radio France - Pierre Breteau

C'est un sacré coup de bambou sur la tête des joueurs de l'UBB. Les Bordelo-Béglais se sont inclinés contre Toulon au stade Chaban-Delmas devant plus de 33 000 supporters. La qualification pour les phases finales du Top 14 est fortement compromise. Reste la septième place à aller chercher.

En huit jours, l'UBB a pris deux coups sur la tête . D'abord ce joker grillé à Oyonnax (26-12) en match en retard et puis ce succès qui lui échappe face au champion d'Europe.

La déception est à la hauteur de l'attente pour les joueurs de l'Union Bordeaux-Bègles. Déterminés à agresser le demi-finaliste de la HCup, ils ont fait ce qu'il fallait pendant 40 minutes. Un essai d'Ole Avei après 90 secondes de jeu, du tonus, des lancements de qualité et un deuxième essai signé Félix Le Bourhis juste avant la pause pour un avantage de onze points (17-6).

Mais la seconde période aura été celle de trop pour des Girondins sur le pont depuis trop longtemps. Le RCT remet la main sur le ballon, appuie là où ça fait mal et fait parler sa puissance en mêlée face à une UBB orpheline de Jean-Baptiste Poux. Suffisant pour grignoter le retard et passer devant à huit minutes du terme sur une pénalité de Matt Giteau.

Pierre Mignoni : "Ca paraît sévère pour Bordeaux mais les matches, il faut les gagner"

Le coup est rude pour une équipe qui pensait pouvoir tenir la distance et qui, depuis, sa série de cinq succès d'affilée, s'était mise à y croire vraiment.

Adam Jaulhac : "Peut-être que physiquement le groupe est un peu émoussé"

Si la qualification n'est pas perdue mathématiquement, l'UBB a sans doute pris un gros coup au moral. Elle va pourtant devoir se relever avant d'aller défier un de ses adversaires directs, le Stade Français qui a ramené un point de son voyage à Saint-Sébastien, battu par Bayonne (24-19). A défaut de la sixième place sur laquelle Toulouse, pourtant poussif vainqueur de Brive (16-9) a pris une option, l'Union peut essayer d'aller chercher la septième et s'offrir un barrage face au septième du championnat d'Angleterre.

Laurent Marti : "Je n'ai pas souvenir d'un scénario comme ça ici"

Cette deuxième défaite de l'année à domicile (après celle concédée à Moga face à Montpellier) arrive en tous cas au plus mauvais moment pour l'UBB. Un vrai coup d'arrêt dans la course aux phases finales du Top 14 alors qu'il ne reste que deux journées à disputer.

Raphaël Ibanez, manageur de l'Union Bordeaux-Bègles.  - Radio France
Raphaël Ibanez, manageur de l'Union Bordeaux-Bègles. © Radio France

Raphaël Ibanez : "Les joueurs sont allés au bout"

Pour ne rien arranger, il y a de la casse dans les rangs girondins notamment au poste de pilier gauche où après la blessure de Jean-Baptiste Poux samedi dernier, l'Union a perdu ses deux remplaçants Jefferson Poirot et Laurent Delboulbès . Ce dernier, victime d'un KO, a été évacué vers le CHU de Pellegrin. Blair Connor , sérieusement touché à la cheville, a aussi quitté le terrain tout comme le demi de mêlée Heini Adams .

 

Pierre Bernard : "Il va falloir le digérer"

Partager sur :