Rugby

Rugby - Top 14 : l'UBB au révélateur du Stade Toulousain

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 26 août 2016 à 18:04

Après le Racing 92, c'est Toulouse qui se dresse sur la route de Luke Jones et Luke Braid.
Après le Racing 92, c'est Toulouse qui se dresse sur la route de Luke Jones et Luke Braid. © Radio France - Justine Hamon

Forte de son succès inaugural sur le Racing 92, l'Union Bordeaux-Bègles se rend ce samedi (20h45) à Toulouse avec moins de pression. Mais avec l'envie d'exister et, peut-être, de signer enfin une première victorieuse à l'extérieur.

Depuis son accession en Top 14, l'Union est toujours rentrée bredouille de son premier voyage. Ces trois dernières saisons, elle a même pris quelques fessées. 25 points à Brive en 2013, 37 à Grenoble en 2014 et le même tarif l'an dernier du côté d'Oyonnax.

"On s'est souvent déplacé d'entrée chez des équipes qui jouaient plus le maintien que le Top 6, explique le pilier international Jefferson Poirot, et on a souvent été à la limite du ridicule. Là, on sera un peu plus motivé à l'idée d'aller affronter Toulouse chez lui et de se dire que si on n'y est pas, on risque de prendre très très cher. Il y aura un degré de vigilance et d'exigence supérieur."

Jamais plus de deux points d'écart depuis quatre ans

Après avoir franchi l'écueil du match piège face au champion à domicile, l'Union a hâte de voir si elle a gardé ses boonnes dispositions à l'extérieur où avec quatre victoires et deux nuls, elle avait réalisé la saison passée sa meilleure moisson.

"On ne va pas à Toulouse pour prendre une branlée, annonce le troisième ligne Hugh Chalmers, titulaire après la suspension de Louis-Benoît Madaule. L'an dernier, c'est la première fois que les équipes ont autant gagné à l'extérieur. J'espère que ça va continuer mais Toulouse le sait aussi."

Hugh Chalmers face à Richie Gray, duel en haute altitude prévu à Ernest-Wallon. - Radio France
Hugh Chalmers face à Richie Gray, duel en haute altitude prévu à Ernest-Wallon. © Radio France - Justine Hamon

Le Stade, qui s'est débarrassé du toujours encombrant Montpellier, ne veut pas laisser passer la chance d'une deuxième match à domicile même si depuis quatre ans l'UBB vient le chatouiller sur ses terres. "Sur ce que j'ai vu, ça joue encore un peu plus que l'an dernier, c'est encore un peu plus précis, avoue Jefferson Poirot. Ils ont eu une très bonne conquête devant Montpellier. On s'attend à un rugby plutôt complet, dur devant, capable d'envoyer du jeu derrière avec des joueurs qui reviennent comme Yohann Huget qui se propose partout et qui a l'air d'avoir faim. Je pense qu'on ne sera pas loin cette année de retrouver le grand Toulouse."

Emile NTamack : "Toujours difficile de manœuvrer Toulouse"

Ce match sera l'occasion de se tester en terre hostile mais aussi de donner du temps de jeu à d'autres joueurs avant la double réception du MHR et de Bayonne à Chaban-Delmas. Un turnover logique dans une première partie de saison où les Girondins vont jouer quatorze fois en autant de semaines. Au total neuf changements dans un XV de départ où le trio international Poirot-Goujon-Serin sera aligné, où le talonneur Ronan Chambord est confirmé et où le tout jeune ailier Geoffrey Cros, 19 ans et arrivé de Tarbes avec neuf matches de Pro D2 dans ses bagages, découvrira le Top 14.

Geoffrey Cros : "Un moment magique"

Première conférence de presse pour le tout jeune Geoffrey Cros. - Radio France
Première conférence de presse pour le tout jeune Geoffrey Cros. © Radio France - Arnaud Carré

Les compos :

Stade Toulousain : Huget - Pérez, Fritz, Fickou, Palisson - Doussain (o) Bézy (m) - Faasalele, T.Gray, Dusautoir - R.Gray, Maestri - Van Dyk, Ghiraldini, Steenkamp.

Remplaçants : Marchand, Baille, Tekori, Lamboley, Galan, Marques, Guitoune, Aldegheri.

UBB : Buttin - Cros, Spence, Rey, Connor - Beauxis (o) Serin (m) - Chalmers, Goujon, Braid - Cazeaux, Jones - Clerc, Chambord, Poirot.

Remplaçants : Auzqui, Taofifenua, Aliouat, Tauleigne, Audy, Madigan, Vakacegu, Cobilas.

Toulouse / UBB, c'est à vivre sur France Bleu Gironde et francebleu.fr samedi à partir de 20h45.

Partager sur :