Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - Top 14 : L'UBB tombe les armes à la main au Stade toulousain (38-37)

samedi 4 novembre 2017 à 17:01 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Une dernière pénalité manquée par Matthieu Jalibert a conclu un match fou entre le Stade toulousain et l'Union Bordeaux-Bègles samedi après-midi. Largement menés en début de match, puis devant pendant une mi-temps, les jeunes bordelais ont été héroïques, mais se sont inclinés d'un point.

Autour du jeune Cameron Woki, l'UBB a été vaillante. Mais s'est inclinée d'un point.
Autour du jeune Cameron Woki, l'UBB a été vaillante. Mais s'est inclinée d'un point. © AFP - AFP

Toulouse, France

Le match le plus fou de la saison. Un véritable hymne au rugby. Tous les acteurs de ce match entre le Stade toulousain et l'Union Bordeaux-Bègles sont sortis groggy de cette rencontre d'une rare intensité, qui les aura faits passer par toutes les émotions.

D'abord la désillusion pour l'UBB, avec des premières minutes où ils se faisaient marcher dessus, sans défense face à des Touousains conquérants. Les jeunes bordelo-béglais ressemblaient à des enfants, face aux adultes toulousains, récompensés par trois essais d'un impressionnant Kolbe (9e), de Guitoune (12e), puis Marchand (16e). 24-3 au quart d'heure de jeu, on pensait les Bordelais partis pour revivre le naufrage de 2011, où une équipe remaniée avait explosé 56-6 face aux Toulousains.

Les Toulousains célèbrent l'esssai de l'ex-Bordelais Guitoune.  - AFP
Les Toulousains célèbrent l'esssai de l'ex-Bordelais Guitoune. © AFP - AFP

58 points à la mi-temps

Mais les enfants bordelais ont vite grandi, et ce sont les Toulousains qui ont ensuite semblé dépassés. Et l'UBB a passé la marche avant, puis la seconde, la troisième et la quatrième. Quatre essais magnifiques, portés par les percussions de Ravaï, Jones, Talebula ou Woki. C'est d'abord devant que les hommes de Jacques Brunel se sont rassurés, avec un essai de Pélissé sur un ballon porté (22e). Puis un extraordinaire Peini Ravaï, cassait deux plaquages et passait les bras pour envoyer Lesgourgues aplatir (30e). C'était ensuite au tour de Talebula d’inscrire son premier essai de la saison, servi par Dubié en coin (33e). Et finalement Barraque, pour son dernier match avec l'UBB, qui concluait une mi-temps de folie, et permettait à Bordeaux-Bègles de mener 31-24 à la mi-temps.

L'intensité ne faiblissait pas en seconde période. Une UBB ultra-dominatrice acculait les Toulousains dans leur 22 mètres, pendant quasiment toute la mi-temps. Jalibert ajoutait trois points au pied (24-34, 43e). Mais le virevoltant Kolbe allait punir de nouveau leur envie de jouer, en interceptant une passe de Jalibert et en finissant derrière la ligne (31-37, 44e).

L'arbitrage déterminant

S'en suivait un round d'observation, si tenté qu'il puisse en exister un dans une rencontre d'une telle intensité. A 15 minutes de la fin, Jalibert redonnait 6 points d'avance, récompensant la domination de son équipe. Et croyait même impulser la victoire des siens. En perçant la défense noire, servant Cros qui allait derrière la ligne. Mais M.Gaüzère refusait l'essai pour un passage à vide peu évident. Et l'on passait d'une victoire quasi assurée à une pénalité dans l'axe à 40 mètres pour Toulouse. Qu'ils faisaient immédiatement fructifier avec un essai de Tekori sur pénaltouche, leur permettant de repasser devant (38-37, 75e).

Avant donc, cette balle de match. Pénalité à 40 mètres, plein axe. Et la victoire au bout du pied de Matthieu Jalibert. Et le sentiment de revenir en 2015. Même stade, même poteaux, même écart. A l'époque, Lionel Beauxis avait tapé à droite des perches, et empêché l'UBB de connaître les premières phases finales de son histoire. Samedi, le coup de pied de Jalibert est passé à gauche, pour 10 centimètres. Et a empêché l'UBB de remporter le plus beau match de rugby de la saison. Mais on peut construire sur une défaite comme celle là. Cette jeunesse flamboyante appelle forcément des plus belles fin de match.

La dernière pénalité de Jalibert va passer à côté, et l'UBB va s'incliner.  - AFP
La dernière pénalité de Jalibert va passer à côté, et l'UBB va s'incliner. © AFP - AFP