Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Tournoi des Six Nations : résultats, classement et calendrier du XV de France

Rugby – Tournoi des 6 Nations : Triple ration de « crunch » pour le XV de France

vendredi 9 mars 2018 à 6:05 Par Damien Gozioso, France Bleu Occitanie

Ce week-end toutes les équipes de France seront sur le pont. Dans l’avant-dernière journée du Tournoi des 6 Nations, elles affronteront leurs homologues anglaises. Forcément particulier racontent joueurs et joueuses concernés.

Gaël Fickou, auteur de l'essai de la dernière victoire des Bleus contre l'Angleterre en 2014, débutera la rencontre sur le banc des remplaçants.
Gaël Fickou, auteur de l'essai de la dernière victoire des Bleus contre l'Angleterre en 2014, débutera la rencontre sur le banc des remplaçants. © Maxppp - Christophe Karaba

« Les Anglais ne perdent jamais, mais parfois on les bat ». Les mots de Jean-Pierre Rives résument bien l’importance de ces affrontements franco-britanniques, le « crunch » comme disent les Anglais, ce match qui a une époque décidait souvent du vainqueur de la compétition.

Question de fierté

Pour les joueurs de Jacques Brunel, il ne s’agira pas de penser à la victoire finale cette année. Ils sont 5e, seulement suivis par l’Italie. Pour l’Angleterre (2e) il faudra absolument gagner pour s’offrir une finale la semaine prochaine contre l’Irlande, pour l’instant seule en tête. Contre les Anglais, "cela a toujours été plus dur, confirme le sélectionneur des Bleus Jacques Brunel. J'ai le souvenir de quelque vingt ans en arrière où, autant contre les Gallois, Ecossais ou les Irlandais, le lendemain du match, on est fatigués, les corps sont un peu abîmés mais ça va, autant tous les matches contre les Anglais, on est cassés. Le lendemain, on a mal parce que ça a tapé".

Le match contre les Anglais, il est différent, il l'a toujours été."                    
Jacques Brunel — Sélectionneur du XV de France

Dans le groupe figure un seul joueur du Stade Toulousain, Gaël Fickou. Il sera remplaçant au coup d’envoi (ce samedi à 17h45) et pourrait faire basculer le match, comme en 2014. Il avait inscrit un essai à la 77e minute synonyme de victoire pour les Bleus. Depuis, le XV de France ne s’est d’ailleurs plus imposé face aux Anglais dans le Tournoi. Mais Jacques Brunel veut rester optimiste : "Cette rivalité dure depuis des années, effectivement, il faut que notre équipe soit à la hauteur de l'Angleterre de ces dernières années pour continuer à perpétuer cette rivalité, ce moment important".

Les Féminines et les moins de 20 ans toujours dans le coup

L’enjeu est bien plus important pour le XV de France féminin ou pour les moins de 20 ans. Pour Gaëlle Hermet, joueuse du Stade Toulousain et capitaine des Bleues, et ses coéquipières, c’est un peu la finale du Tournoi avant l’heure entre deux équipes invaincues qui survolent la compétition. « Tous les ans on sait que la plus grosse équipe c'est l'Angleterre, elles sont vice-championnes du monde. C'est vrai que ça a une saveur particulière, c'est une équipe qu'on respecte beaucoup et qu'on aime aussi beaucoup jouer  » confirme la Blagnacaise Marjorie Mayans qui sera titulaire en 3e ligne. Il s'agira aussi un peu d'une revanche, les tricolores gardent en travers de la gorge l’élimination sèche par l’Angleterre en demi-finale de la dernière Coupe du monde (20-3). On retrouve aussi dans l’équipe deux autre Stadistes – Camille Boudaud et Fiona Lecat – et deux joueuses de Blagnac, Audrey Forlani et Carla Neisen. Le France / Angleterre féminin est programmé ce samedi à 21 heures, au Stade des Alpes de Grenoble (diffusé sur France 4).

Chez les moins de 20 ans la situation est encore un peu plus confortable. Ils sont eux aussi invaincus et même en cas de défaite bonifiée ils resteraient en tête du Tournoi. Ce n’est évidemment pas ce qu’ils visent assure Romain Ntamack, ouvreur Stadiste et des Bleuets : « On veut vraiment gagner ce match pour marquer encore plus les esprits sur la compétition et sur les prochaines échéances, si possible avec la manière et pourquoi pas avec un bonus offensif. Les Anglais c'est toujours particulier parce qu'ils sont nos meilleurs ennemis, les battre ça a une saveur particulière. Si on gagne on prendra une bonne option sur la victoire finale ». Il y aura sur le banc trois autres joueurs des Rouge et Noir : le pilier Daniel Brennan, le talonneur Guillaume Marchand et l'ailier Maxime Marty. Coup d’envoi du match des Bleuets face à l’Angleterre ce vendredi soir à Béziers à 21 heures (diffusé sur France 4).