Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Rugby : une baisse de la masse salariale de 2,5 millions d'euros à l'ASM

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Depuis plusieurs jours les joueurs et le club négociaient une nécessaire baisse des salaires. Un accord a été trouvé afin de parvenir à une réduction de deux millions et demi. Soit une baisse entre 15 et 20% des salaires la saison prochaine.

Le staff et les joueurs ont fait un effort solidaire
Le staff et les joueurs ont fait un effort solidaire © Radio France - Juliette Micheneau

"J'espère qu'on arrivera très vite à une décision". Etienne Falgoux, l'un des représentants des joueurs, a été entendu. L'ASM vient d'annoncer qu'un accord a été trouvé pour la nécessaire baisse des salaires en raison de l'impact économique pour le club de la crise sanitaire liée au Covid-19.

"Tout le monde a pris conscience que nous ne faisions pas cela de gaieté de cœur", commente Eric de Cromières le président de l’ASM Clermont Auvergne, "mais les conséquences de cette crise sans précédent nous imposaient des efforts financiers solidaires vitaux". Ce sera le cas avec une diminution des salaires des joueurs entre 15 et 20%. Les plus bas salaires ayant été préservés. 

Je remercie les joueurs, et je ferai tout mon possible pour qu'on ait pas besoin d'exiger l'ensemble des efforts qu'ils ont consenti... Eric de Cromières, président de l'ASM

Etienne Falgoux et Rabah Slimani, représentants des joueurs au sein du comité économique et social du club se félicitent qu'un accord ait été trouvé. "Les discussions se sont globalement bien passées malgré la difficulté du problème et l’atteinte aux intérêts collectifs. Le groupe a bien compris que la situation économique mettait en danger le club et le rugby en général. Toutes les personnes salariées de notre sport doivent prendre conscience de la réalité et consentir à une solidarité et des efforts pour maintenir la vitalité de cet écosystème". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu