Rugby

Rugby : Vincent Etcheto veut "une ligne directrice" pour le XV de France

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde lundi 2 mars 2015 à 7:00

Le XV de France est en crise après sa défaite face au Pays de Galles (20-13). Vincent Etcheto, l'entraîneur des arrières de l'UBB, a assisté à la rencontre au Stade de France. Entretien.

L'inquiétude est de plus en plus grande autour du XV de France après sa nouvelle défaite face au Pays de Galles. Sous le feu des critiques depuis plus de trois, les Bleus n'arrivent pas à sortir la tête de l'eau à six mois de la Coupe du Monde.

France Bleu Gironde : le message de Philippe Saint-André passe-t-il toujours auprès de ses joueurs ?

Vincent Etcheto : Je ne sais pas trop mais il y a aussi le réceptionneur (le joueur) qui à sa responsabilité. Le Top 14 est fait de différentes équipes avec différentes cultures. Après il y a peu de temps pour donner un message clair et commun. Est-ce ça a du mal à passer ? Est-ce ça passe pas du tout ? Est-ce que c'est en train de passer et les petits prémisses vus en Irlance peuvent nous laisser de l'espoir... Mais il reste très peu de temps avec des matchs compliqués.

"Si on perd en Italie, ça va être une catastrophe."

C'est dur de convaincre les joueurs et encore plus en équipe de France. Ce qui est sûr c'est que pour l'instant, ça ne fonctionne pas et pour trouver des solutions il va falloir aller très très vite.

Faut-il rouvrir le groupe comme l'a laissé entendre Philippe Saint-André ?

Cela me paraît fou puisque justement on parle de cohésion, d'esprit d'équipe et je crois qu'il y a déjà 80 ou 81 joueurs qui sont passés entre les mains du staff. Peut-être qu'on va trouver une ou deux perles rares mais ça ne va pas changer la façon de jouer de cette équipe. Faire ça c'est fuir les vrais problèmes. Ce n'est pas un problème individuel, c'est juste que ça ne prend pas.

"Aujourd'hui, je suis un supporter qui s'ennuie ferme en regardant cette équipe."

Quel doit-être la priorité du staff de l'équipe de France ?

La priorité, c'est justement d'en avoir une et d'avoir une ligne directrice. Il y a 10.000 façon de jouer au rugby mais il faut en choisir une ! Soit on fait un rugby minimaliste avec des chandelles et des ballons portés soit on n'a plus rien à perdre et on envoie tous les ballons puis on verra ce qu'il se passe.

"On peut pas rester le cul entre deux chaises comme aujourd'hui."

Il faut fixer un plan de jeu clair et net et surtout il faut s'y tenir jusqu'au bout pendant ces six derniers mois de préparation.