Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - XV de France : Philippe Saint-André justifie ses choix

jeudi 20 août 2015 à 17:07 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde et France Bleu Isère

Le sélectionneur du XV de France a reconduit trois joueurs pour le deuxième match de préparation à la coupe du monde face aux anglais samedi. Brice Dulin est écarté et Pascal Papé sera capitaine. Philippe Saint-André s'explique.

Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France
Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France © Maxppp

Après Parra et Trinh-Duc, la charnière sera cette fois toulonnaise avec Michalak et Tillous-Borde, expliquez-nous votre choix ?

Ils jouent ensemble en club. Sur les charnières, on a Morgan (Parra) et François (Trinh-Duc) qui ont joué énormément ensemble en équipe de France. On a Rémi Talès et Rory Kockott qui jouaient ensemble à Castres. Et on a Tillous-Borde et Michalak qui jouent ensemble à Toulon. C'est important pour nous parce qu'ils ont des automatismes et cela nous fait gagner du temps.

Les deux joueurs jouent-ils très gros sur ce match ?

Ce n'est pas qu'ils jouent gros, ils vont simplement jouer un match de rugby, un test-match contre l'Angleterre et j'attends de cette charnière, comme de Morgan et François la semaine dernière, qu'elle guide bien l'équipe de France, qu'elle ne panique pas et qu'elle joue sur nos points forts. Après, on est cohérent puisqu'on a toujours dit que l'on voulait donner du temps de jeu aux 36 joueurs du groupe, que tout le monde ait sa chance avant l'annonce des 31 qui aura lieu dimanche à midi. A part Thierry Dusautoir (blessé au genou), tout le monde aura eu du temps de jeu. 

►►► A lire aussi : Philippe Saint-André termine sa revue d'effectif contre l'Angleterre

"J'attends plus d'efficacité"

Vous aviez testé à Twickenham une ligne de trois-quarts expérimentale, vous revenez cette fois à du classique. Pourquoi ?

J'attends plus d'efficacité. La semaine dernière à Twickenham, on s'est mis en position de marquer mais on ne l'a pas fait. Il faudra aussi être plus solide défensivement, surtout sur les premiers temps de jeu puisqu'on a pris un essai comme cela la semaine dernière. On sait aussi que l'on va jouer une équipe anglaise qui est l'équipe-type avec tous les titulaires. C'est pour nous un challenge exceptionnel de jouer et de gagner conrre cette équipe anglaise à quelques semaines du début de la coupe du monde.

Votre attente semble très forte, non ?

Ce n'est pas cela. C'est surtout que l'on a des joueurs qui ont vraiment envie de jouer. On a permis à certains qui ont connu des petites blessures pendant la préparation de revenir à 100%. On a donné le temps à certains qui avaient énormément joué comme Sébastien Tillous-Borde, Damien Chouly, Wesley Fofana ou Mathieu Bastareaud de se préparer rugbystiquement et physiquement. On leur a laissé huit jours de plus et on va voir ce qu'ils vont faire. On a une belle équipe, on va jouer dans un stade magnifique devant notre public pour faire un grand match de rugby.

Vous vous attendez à un match difficile ?

Il faudra être bon devant, il faudra bien défendre sur la largeur face à des anglais qui ont des finisseurs de classe mondiale. Après, il faudra marquer dans nos temps forts si on veut gagner ce match. On n'envisage pas la défaite, les joueurs sont déterminés et motivés. La plupart sont frais et vont disputer leur premier match. Pour moi et pour ces joueurs là, ça va être très intéressant.

"Pascal Papé a une détermination de cadet"

Vahaamahina, Chiocci et Goujon étaient remplaçants la semaine dernière, ils ne joueront pas samedi soir, leur sort est-il scellé ?

On prépare le match contre l'Angleterre. Nos joueurs sont concentrés sur cet objectif. J'annoncerai la liste dimanche à midi.

Spedding, Picamoles et Maestri sont les trois joueurs déjà titulaires samedi dernier. C'est une forme de récompense ?

Louis Picamoles, qui a fait un énorme travail physique et qui n'a pas joué avec nous depuis très longtemps, a besoin selon moi d'enchaîner des matches de ce niveau. C'est intéressant pour moi de le revoir. Maestri et Spedding, eux, sont des joueurs qui ont l'habitude d'être titulaires dans le XV de France.

Pascal Papé signe son retour comme titulaire et comme capitaine. C'est important pour le groupe ?

C'est surtout important pour lui. Il a eu une belle saison car il est champion de France avec le Stade Français. Mais ça a aussi été compliqué avec ce carton jaune contre l'Irlande et la suspension qui l'a éloignée des terrains pendant douze semaines. Pendant la préparation il s'est légèrement blessé à un moment important.Et là, depuis trois semaines, il travaille comme un fou. Il est prêt et il a une détermination de cadet. Et puis, avec Thierry Dusautoir, c'est celui qui a le plus d'expérience. Il est notre vice-capitaine et c'est normal qu'il porte le brassard samedi soir au Stade de France.

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015