Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby : Yannick Bru et Philippe Tayeb exposent leurs ambitions pour l'Aviron Bayonnais

mercredi 25 avril 2018 à 18:46 Par Valérie Menut, France Bleu Pays Basque

Yannick Bru est venu à Bayonne pour donner une nouvelle impulsion à sa carrière après 10 années en tant qu'adjoint. Il se dit aussi motivé pour relever le challenge dans une "terre de passion et d'excès". Avec Philippe Tayeb, coprésident de l'AB, il expose officiellement ses ambitions pour le club.

Philippe Taieb (président du directoire de l'Aviron Bayonnais rugby Pro) et Yannick Bru (responsable du secteur sportif) veulent instaurer de la stabilité et de la rigueur à l'Aviron.
Philippe Taieb (président du directoire de l'Aviron Bayonnais rugby Pro) et Yannick Bru (responsable du secteur sportif) veulent instaurer de la stabilité et de la rigueur à l'Aviron. © Radio France - Valérie Menut

Bayonne, France

La nouvelle a été officialisée en début de semaine : Yannick Bru a signé pour 2 ans à l'Aviron Bayonnais, nouveau responsable du secteur sportif (une venue qui met sur la touche le manager Pierre Berbizier, dont les nouvelles fonctions au club ne sont toujours pas définies. Elles sont "en discussion" nous assure la direction bayonnaise). Ce mercredi, l'ancien adjoint en charge des avants de l'équipe de France s'exprimait pour la première fois sur les raisons de son engagement avec le club de ProD2. 

"J'avais envie de démarrer une nouvelle aventure : avoir le leadership d'un staff sportif" - Yannick Bru

Après 10 années en tant qu'adjoint (5 ans entraîneur des avants au Stade Toulousain, sous la houlette de Guy Novès, puis 3 ans entraîneur en charge des avants de l'équipe de France sous l'ère Philippe Saint-André et 2 ans sous l'ère Novès), Yannick Bru a eu envie de prendre les rênes d'une équipe. Il a ainsi saisi l'opportunité que lui a présentée son ami de 25 ans, Philippe Tayeb, nouveau coprésident de l'Aviron bayonnais. Autre source de motivation : l'identité forte du club, et les excès de passion qui l'animent, même si à ce propos tous ses "copains" lui ont conseillé "de ne surtout pas venir à Bayonne"!

Un rôle et une présence sur le terrain

Yannick Bru chapeautera un staff où Joël Rey (entraîneur des avants) et Vincent Etcheto (entraîneur des arrières) sont conservés. "Je prône et demande de la stabilité, je ne vais logiquement donc pas couper des têtes. Je sais que pour performer il faut du temps. Et j'ai beaucoup de confiance en eux" insiste Yannick Bru, qui compte aussi intégrer dans son équipe un responsable de la performance athlétique et un responsable de la défense (Bayonne a terminé cette saison 2017-2018 13ème défense de Pro D2 avec 764 points encaissés). 

Y.B. : "Je serai un responsable qui sera sur le terrain"

Yannick Bru promet du travail, de la rigueur, et des résultats qui "devraient logiquement en découler". "Etre au minima dans les 6 premiers" précise Philippe Tayeb. 

Pour Philippe Taieb, l'Aviron cette saison n'a pas terminé à sa place.

Pour l'heure, l'annonce d'un recrutement est prématurée. Yannick Bru rencontre cette semaine tous les joueurs et membres du staff pour mettre en place sa structure d'entraînement. Quoi qu'il en soit "le plus gros recrutement cette année se fera chez les Espoirs" affirme Philippe Tayeb. Parce que c'est la politique du club nous assure la direction, mais aussi parce que l'Aviron devra composer avec une rigueur budgétaire (même si le club se présente ce jeudi sereinement devant la DNACG, la commission de contrôle de la Ligue ; les actionnaires ont mis la main à la poche ce début de semaine pour combler les 700 000 € de dettes selon les dires du coprésident).

Ph. T. : "On a aujourd'hui des jeunes performants, il faut les intégrer en Pro D2".

Une place d'honneur pour les supporters

La stabilité, la rigueur, la formation, au coeur du projet de Yannick Bru. Et les supporters auront une place de choix, "une place d'honneur", aux yeux de Philippe Tayeb qui concède "entrer maintenant avec eux dans une phase de séduction. Il va falloir qu'on se découvre, qu'on se connaisse. J'espère qu'il n'y aura pas de soucis. Il faut leur donner des réponses à leurs questions".

La fusion, hors de question

Et parmi leurs interrogations, justement, source de bien des remous il y a encore peu de temps, ce serpent de mer qu'est une éventuelle fusion avec le Biarritz Olympique. Le président du directoire, tout comme Yannick Bru d'ailleurs, sont catégoriques à ce sujet : une fusion c'est hors de question ! 

Ph. T : "Il n'y aura JAMAIS de rapprochement avec le voisin pendant mon mandat" / Y.B. "c'est une étape importante de ma carrière. Je défends un projet bleu et blanc et rien d'autre (...) je ne me suis engagé QUE pour cela"