Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby : Tyrosse et Dax à l'épreuve

-
Par , France Bleu Gascogne

Le championnat de France de rugby de Fédérale Une. Deuxième journée ce weekend.

UST, après Rennes croquer Nantes
UST, après Rennes croquer Nantes - FB pro UST

Département Landes, France

Dax et Tyrosse, les deux clubs landais de la division, ont connu des bonheurs diverses lors de l’ouverture du championnat. Tyrosse est allé s’imposer à Rennes quand Dax s’inclinait à Niort. Ce samedi soir l’US Tyrosse est à Nantes. Ce dimanche l’USD  fait un court déplacement à Anglet.

Tyrosse en marche. - Maxppp
Tyrosse en marche. © Maxppp - Jean-Yves Lhors

Nantes pour construire avec appétit

De  Nantes on connait les petits Lu, les canaris footeux de la Beaugoire et avant de Marcel-Saupin et le muguet. Le rugby à Nantes est pourtant vieille histoire. L’ovale y a été implanté dès 1897 par des négociants et des étudiants anglais comme au Havre ou à Bordeaux. 1907, c’est justement un Bordelais, Pascal Laporte, qui fédère les bipèdes locaux en une seul entité, le Stade Nantais Université Club, le SNUC. Le rugby se développe ensuite dans les années 20, avec un beau succès populaire, et l’équipe évolue même en première division au milieu des années 50. Désormais Stade Nantais tout court le club s’invente un avenir. Avec de l’argent et des envies de Pro D2 au moins. Le développement, l’extension territoriale du rugby hexagonal permet aux nantais ovales de rêver d’un destin national, celui, à terme,  du rugby des grandes agglomérations. L’équipe phare est cette saison constituée essentiellement de briscards ayant connu le niveau du dessus, au moins, comme l’ex- montois et 3è ligne Haisini Taulanga. Ou le pilier sud-africain Rossouw Kruger, formé au Cavaliers et passé par Castres. Avec encore le mauléonais Sylvain Bouillon, ouvreur qui a joué à Bayonne, Albi et Aix. Autour d’eux un effectif jeune sorti de la Fédérale Une ou de la formation locale.

Anglet ambitieux sera dangereux

Anglet n’a pas raté son début de championnat en battant Nantes non sans mal lors de la première journée. Les angloïs qui ont terminé à une belle quatrième place de leur poule la saison dernière espèrent mieux. Montés en Fédérale Une en 2015 les basques visent plus haut et font assurément partie des favoris. Les bleu et blanc du Lapurdi  sont gaillards devant et pas manchots derrière. Un club de terroir ovale. Avec des joueurs pour beaucoup biberonnés au BO ou à l’Aviron comme le pilier  Xabi Argagnon. Ou l’autre pilar Florian Lapyerade issu de la formation bayonnaise. Avec du solide très expérimenté encore comme Jérome Schuster, 1ère ligne lui aussi, formé à l’Usap et qui a joué à Leicester, Tarbes et Bayonne. Maitre à jouer d’Anglet , l’ouvreur de 42 printemps, papy Sébastien Fauqué, qui a fait les beaux jours de Pau, Dax, Montauban, Toulon, Bayonne, La Rochelle. Anglet qui a également récupéré Paul Couet- Lannes, le biarrot passé par le Stade Montois. Anglet, coaché par l’ancien 3è ligne bayonnais Yannick Lamour associé à l’ex- numéro 10 de l’Aviron et Sale, Daniel Larrechea, entre dans le championnat avec des ambitions légitimes et un jeu culturellement porté sur le défi.

Dax, peur de rien - Maxppp
Dax, peur de rien © Maxppp - Christophe Bernard
Choix de la station

France Bleu