Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Saint-Sulpice-sur-Lèze : au coeur du rugby amateur dans le plus petit club de Fédérale 1

lundi 13 novembre 2017 à 6:03 Par Stéphane Garcia, France Bleu Occitanie

Le Miracle de Saint Sulpice. Le village abrite deux mille habitants, et à chaque réception, plus de 1.000 spectateurs viennent au stade Gaston Sauret pour pousser derrière le plus petit club de fédérale 1.

L'USSS Rugby évolue en Fédérale 1, le plus haut niveau du rugby amateur
L'USSS Rugby évolue en Fédérale 1, le plus haut niveau du rugby amateur © Radio France - Stéphane Garcia

Saint-Sulpice-sur-Lèze, France

C'est l'histoire d'un village de 2.200 habitants dont le club de rugby joue tous les dimanches à domicile devant au moins 1.000 spectateurs. On est à Saint Sulpice-sur-Lèze, à la frontière avec l'Ariège. Depuis 1912, l'Union Sportive de Saint Sulpice rythme la vie de ce village. Encore plus depuis qu'il évolue au plus haut niveau du rugby amateur français. Avec ses 370 licenciés, l'USSS est le plus petit club de Fédérale 1. Et le village gaulois résistent face à la pression d'un monde qui se fait de plus en plus professionnels.

370 licenciés portent les couleurs rouge et vert de Saint-Sulpice - Radio France
370 licenciés portent les couleurs rouge et vert de Saint-Sulpice © Radio France - Stéphane Garcia

'Saint-Sul, c'est vraiment à part"

Chaque match à domicile, la tribune neuve de 600 places du stade Gaston Sauret affiche complet. Sur les bords du terrain c'est noir de monde. "C'est un exploit ce qu'on fait. On est le plus petit village et le plus petit budget de France, mais ici il y a toujours une grosse ambiance" explique Sébastien, venu voir la rencontre avec son fils de 6 ans. "On évolue quand même en Fédérale 1 et on voit du beau spectacle, même contre des équipes plus fortes !" surenchérit Patrick. "On est tous d'ici, du cru, raconte Gilbert, 63 ans. Ce maillot et ses couleurs, c'est presque une religion".

De quoi galvaniser les joueurs sur le terrain explique Timothée, pilier gauche de 23 ans, arrivé au club cette année. "Chaque match on a un millier de personne qui viennent nous voir jouer... L'ambiance de village, c'est indescriptible en fait, ça te pousse à aller toujours plus loin dans tes efforts". De quoi rester viscéralement attaché au club pour certains comme Benjamin, 3/4 centre de 29 ans chez les rouge et vert. "Quand je vois tout ces gens, tout l'amour qu'ils nous portent, et qu'on compare avec l'ambiance qu'il peut y avoir dans d'autres villes, même plus grandes, on se dit que Saint-Sul, c'est vraiment à part".

Comment expliquer l'ambiance autour du club de Saint-Sulpice ? Réponse des supporteurs

Chaque jour de match à domicile, ils sont en moyenne un millier de supporteurs à venir voir leur équipe - Radio France
Chaque jour de match à domicile, ils sont en moyenne un millier de supporteurs à venir voir leur équipe © Radio France - Stéphane Garcia

370 licenciés et plus de 60 bénévoles

Une ville à part et aussi une armée de bénévoles dans le club. Ils sont 60 à s'activer à la bourriche, à la buvette et à la boutique, comme Christelle, 72 ans. "On vend des maillots, des écharpes, des portes-clés, des casquettes et des sweats. Absolument tout en rouge et vert ! Ça permet surtout de faire rentrer un peu d'argent dans les caisses du club pour financer plein de choses ensuite".

D'ailleurs une journée de match commence bien avant le coup de sifflet de l'arbitre à Saint-Sulpice-sur-Lèze explique André, 81 ans, l'ancien boucher-charcutier du village qui fait office de chef dans la cuisine. "On arrive dès 6h du matin au club-house pour commencer à tout préparer. On va faire manger les joueurs, les arbitres, les délégués, les supporteurs, les dirigeants mais aussi l'équipe adverse". Pour Pierre, une autre bénévole, "c'est grâce à toutes ces animation que l'on met en place avant, mais aussi après chaque match, qu'on arrive à fidéliser le public. D'autant que les soirées peuvent se finir jusqu'à minuit ou une heure du matin".

Christelle (à droite) fait partie des 60 bénévoles qui animent le club. Les jours de match, elle s'occupe occasionnellement de la boutique - Radio France
Christelle (à droite) fait partie des 60 bénévoles qui animent le club. Les jours de match, elle s'occupe occasionnellement de la boutique © Radio France - Stéphane Garcia
Tous les jours de match, un repas est organisé au club-house pour les supporteurs, les joueurs, les dirigeants mais aussi l'équipe adverse - Radio France
Tous les jours de match, un repas est organisé au club-house pour les supporteurs, les joueurs, les dirigeants mais aussi l'équipe adverse © Radio France - Stéphane Garcia

Et finalement c'est cette ambiance là qui permet au club d'être à ce niveau pour le co-président Stéphane Lapière. "Ici on n'a pas de diététicien, le confit reste le plat principal mais justement on a réussi à créer une famille. Tout le monde se croise avant le match, et après, chaque met sa main à la patte pour faire avancer quelque chose et du coup on a tous le sentiment de porter notre pierre à l'édifice, malgré la difficulté d'une catégorie qui se fait de plus en plus professionnelle. Il ne faut pas se prendre pour ce qu'on n'est pas et continuer avec nos propres ingrédients". Justement ce dimanche 12 novembre, avec ses ingrédients, Saint-Sulpice accueillait Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Un match que les locaux ont remporté 22 à 15.

REPORTAGE | Un jour de match, dimanche de fête pour l'USSS Rugby

Classement à l'issue du dimanche 12 novembre 2017 - Radio France
Classement à l'issue du dimanche 12 novembre 2017 © Radio France - Stéphane Garcia