Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

ASM Clermont : la Fédération refuse le statut de JIFF à Scott Spedding

vendredi 6 avril 2018 à 17:45 Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne

Histoire de s'éviter une épineuse jurisprudence, la FFR n'a pas suivi l'avis favorable du Comité national olympique et sportif français. Une douche froide pour l'international clermontois, qui ne devrait pas abdiquer dans son combat.

Douche froide pour Scott Spedding
Douche froide pour Scott Spedding © Maxppp - Mike Egerton

Clermont-Ferrand, France

Scott Spedding pensait avoir fait le plus dur en obtenant l'avis favorable du CNOSF le 29 mars dernier. Un avis assez souvent suivi par les fédérations concernées. mais le comité directeur de la FFR, réuni ce vendredi à Marcoussis, a décidé de ne pas suivre cet avis. L'arrière international clermontois, 23 sélections chez les Bleus, n'est toujours pas reconnu comme un joueur issu des filières de formation. Il voit donc son avenir dans le championnat de France hypothéqué. Lui qui ne sera pas conservé par l'ASM la saison prochaine.

Spedding victime des quotas

D'origine sud-africaine, Spedding est arrivé en France en 2008. D'abord à Brive, puis à Bayonne, mais il n'a passé que deux années dans un centre de formation agréé au lieu des trois requises pour obtenir le statut JIFF. A 31 ans, le Clermontois dispute un des combats les plus éprouvants de sa carrière. Une bataille juridique aujourd'hui perdue et qui devrait le condamner à quitter le Top 14. Les clubs français seront désormais obligés d'aligner 15 joueurs Jiff sur chaque feuille de match la saison prochaine. Le quota passera à 16 la saison suivante. 

Fin du combat ?

Dans un premier temps, la commission juridique de la Ligue Nationale de Rugby avait refusé d'accéder à la demande de Spedding et la Fédération s'était ensuite déclarée "incompétente". C'est donc le CNOSF qui devait servir de médiateur et rendre un avis. Un avis seulement. Qui n'a donc pas été suivi. Le Clermontois a reçu de nombreux soutiens. Aussi bien dans le milieu du rugby que chez les supporters. Une pétition a même été lancée. Désormais, Scott Spedding a la possibilité se retourner vers le Tribunal administratif, puis vers la Cour européenne. Le combat n'est pas fini.