Rugby

Sébastien Descons (USAP) : "On s'est dit des choses, il faut les retranscrire sur le terrain"

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon vendredi 16 septembre 2016 à 19:25

Sébastien Descons, titulaire en neuf
Sébastien Descons, titulaire en neuf © Maxppp - Michel Clementz

Sébastien Descons n'a pas voulu faire de longs discours avant le match à Carcassonne. Lui qui retrouve une place de titulaire avec l'USAP pour une association inédite avec Romuald Seguy. Il y a déjà eu beaucoup de paroles selon lui et il faut des actes (dimanche, 14h15).

France Bleu Roussillon : On suppose et on espère que l'USAP est revancharde pour le match à Carcassonne...

Sébastien Descons : Après le match contre Dax, on ne peut être que revanchards. Je pense que depuis le début de saison on est plus dans la réaction que dans l'action parce que les paroles... enfin voilà, je ne vous cache pas que je me force de venir parler devant vous, on s'est dit des choses entre nous et il faut maintenant les retranscrire sur le terrain.

Oui, on est revanchards, on est obligés de montrer une autre image de l'USAP. Ca fait deux ou trois ans qu'on annonce beaucoup de choses mais on n'y arrive pas. La saison dernière les Montois avaient très mal débuté la saison et ils ont bien terminé. A nous de nous réfugier dans le travail et d'agir sur le terrain.

Sébastien Descons : "On ne peut être que revanchards"

FBR : Comme tout le monde, vous attendez et espérez donc des actes...

SD : Ce qui compte c'est ce qu'on s'est dit dans le vestiaire et il va falloir le retranscrire sur le terrain.

"On a envie de passer à autre chose."

FBR : Comment s'est passée la semaine d'entraînement ?

SD : Une semaine classique. Les avants ont passé du temps sur la mêlée et la touche. Comme toutes les autres depuis le début de saison, les séances de la semaine ont été bonnes. Quand on regarde le match de Dax on ne s'est pas échappé, on perd plus le match sur la précipitation et sur un manque de maîtrise.  Les actions d'essais on les a eues mais on ne les a pas mises au fond. Maintenant, il ne faut pas se mettre au fond, on n'a joué que trois matchs et il faut agir sur le terrain.

FBR : La mission s'annonce en plus relevée à Carcassonne qui est en forme...

SD : C'est sûr que Carcassonne ne nous fera pas de cadeau. C'est une équipe solide en conquête qui connaît la PRO D2 par cœur. Elle fait des choses simples et bien. A nous de répondre, de toutes façons on a envie de passer à autre chose.

FBR : Comment abordez-vous cette saison, personnellement, après deux saisons sans trop jouer ?

SD : J'ai  envie de prendre du plaisir. Je sais ce que le staff attend de moi. Je pense qu'on va attaquer avec Romu (Ndlr : Seguy), donc j'ai aussi une part de responsabilité par rapport à lui pour le mettre dans de bonnes dispositions. Je vais devoir amener aux avants un peu de maîtrise et de sérénité.