Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Stade Aurillacois : Maxime Petitjean dispute le dernier match de sa carrière

samedi 14 avril 2018 à 13:59 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Après 16 saisons et plus de 3 000 points marqués, l'ouvreur corrézien du Stade Aurillacois Maxime Petitjean arrête sa carrière. A 34 ans, il souhaite maintenant devenir entraîneur.

Maxime Petitjean a inscrit son nom parmi les plus grands joueurs du Stade Aurillacois (ici en 2015 contre Perpignan)
Maxime Petitjean a inscrit son nom parmi les plus grands joueurs du Stade Aurillacois (ici en 2015 contre Perpignan) © Maxppp - MICHEL CLEMENTZ/PHOTOPQR/L'INDEPENDANT

Aurillac, France

C'est un joueur emblématique du stade Jean Alric qui prend sa retraite. Maxime Petitjean, demi d'ouverture du stade Aurillacois, dispute ce dimanche à 14h30 son dernier match sous les couleurs de son club formateur. Face au Stade Montois, il aura à cœur de soigner sa sortie. 

"Je dois beaucoup à ce club"

"Je suis arrivé à Aurillac au centre de formation à 17 ans. A 18 ans, les entraîneurs de l'équipe première n'ont pas hésité à me lancer dans le grand bain. C'est grâce à ce club que j'ai pu enchaîner les matchs et goûter aux joies du Top 14. Je lui dois beaucoup" raconte avec émotion Maxime Petitjean. Corrézien de naissance, c'est à Aurillac qu'il débute sa carrière professionnelle, avant de rejoindre le CA Brive, "un rêve de gosse" ou il restera deux saisons. Juste le temps de connaître l'adrénaline du Top 14 et des derbys contre l'ASM. 

La suite de son parcours se déroule à Dax, où il se souvient des derbys basco-landais. Il revient finalement à Aurillac, son club de cœur et y finit sa carrière de joueur. 

Ses meilleurs souvenirs ? Assurément les phases finales de pro D2 avec Aurillac, comme par exemple en 2016 ou il s'incline face à Bayonne 21 à 16 en finale des barrages. 

Bientôt entraîneur 

Mais Maxime Petitjean ne va pas s'éloigner trop vite des terrains de rugby. Son objectif maintenant est de devenir entraîneur. "Je me suis lancé dans la formation depuis le mois de septembre. Ca me passionne. J'ai envie de transmettre mon expérience et tout ce que j'ai appris au long de ma carrière." explique le sportif, à qui il reste encore deux ans de formation pour obtenir les diplômes. Cela pourrait être au Stade Aurillacois ? "Pour l'instant y'a des personnes qui sont en place, mais ça serait vraiment fabuleux de démarrer cette carrière d'entraîneur à Aurillac". 

En attendant, il va rester au sein du staff du club, dans un rôle pas encore défini. Cela pourrait être autour de l'entraîneur Thierry Peuchlestrade.