Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Stade Français/ASM : Paris retrouve son jeu et la victoire "et une énorme sensation de plaisir"

dimanche 8 novembre 2015 à 20:59 Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris

Il s'en est fallu de peu mais le Stade Français a tenu bon dimanche, en match en retard de la 8e journée du Top 14, et décroche un succès mérité, 14 à 9, face à Clermont, leader du championnat. Un succès qui permet aux Parisiens de sortir de la zone de relégation avant de retrouver l'Europe.

Le Stade Français retrouve la lumière
Le Stade Français retrouve la lumière © Radio France - Fanny Lechevestrier

Paris, France

Il n'aurait sans doute pas fallu que le match dure une minute de plus. Epuisés par le combat livré, les Parisiens l'ont emporté in extremis, 14 à 9, dimanche, à Jean-Bouin, face à Clermont, leader du Top 14. Un match que le Stade Français avait pourtant démarré de la meilleure des manières avec un 11/0 logique à la mi-temps, aidé par une très bonne mêlée mais aussi un jeu retrouvé même si on pourra toujours regretter le nombre d'en-avants commis. Difficile toutefois d'en vouloir à l'équipe de Gonzalo Quesada en quête de confiance après un début de championnat râté, une équipe qui se savait attendue au tournant, qui a joué avec ses tripes et qui a joué tout simplement au rugby pour pouvoir s'imposer malgré le retour des Auvergnats. 

"Une bonne dose de confiance pour la suite"

Une victoire qui permet au Stade de Français de sortir enfin de la zone de relégation. Le champion de France en titre pointe aujourd'hui à la 11e place du classement, et s'il n'est pas encore totalement guéri, il a récupéré avec ce succès "une bonne dose de confiance pour la suite" reconnaît le deuxième ligne Pascal Papé, auteur d'un très bon match comme le paquet d'avants parisien d'ailleurs. "Le rugby, si t'es pas bon devant déjà. Et là, on avait aussi besoin de se retrouver devant. C'est en tout cas, comme je le disais, une bonne dose de confiance qui va nous faire du bien pour la suite" avant d'ajouter, toujours très lucide, "_l'étiquette de champion, je crois, qu'on a eu un peu de mal à la digérer. On s'est remis à se dire qu'on était moins fort que les autres et qu'il fallait plus travailler que les autres pour l'emporter".   

Pascal Papé satisfait de ses troupes et de l'état d'esprit affiché

"Ce  qu'il faut retenir, ce sont nos 60 premières minutes où on a essayé de rester nous-mêmes"

Fier aussi Djibril Camara qui faisait son retour à la compétition après une blessure. L'arrière parisien, auteur d'un bon retour même si à l'image de l'équipe il a commis pas mal d'en-avants, mais dans le jeu et dans sa capacité à créer des brèches, s'est révélé extrêmement précieux. "Ce qu'il faut retenir, ce sont surtout les 60 premières minutes où on a essayé de rester nous-mêmes, où on a essayé d'appliquer notre jeu de la saison dernière et on a vu que cela a plutôt bien fonctionné même s'il y a toujours ces deux-trois petites erreurs qui font qu'on ne va pas au bout à chaque fois (...) On a eu pendant longtemps ce statut de champion de France que pour moi, on n'a plus : on va essayer de se remettre en question et de remonter tout simplement."

Le plaisir retrouvé de Djibril Camara

"Une énorme sensation de plaisir, de fierté de voir cette équipe en première période"

Satisfaction aussi du côté du staff parisien. Satisfaction et ouf de soulagement chez l'entraîneur Gonzalo Quesada, particulièrement fier voire ému de la première période de ses joueurs. "On avait un gros challenge à relever. Clermont venait nous proposer un gros défi avec une grosse équipe, un gros banc, donc c'était aussi une opportunité pour nous de montrer un certain état d'esprit contre ce qui se fait de mieux en ce moment. Donc j'avoue que j'avais une énorme sensation de plaisir, de fierté de voir cette équipe en première période retrouver son jeu, cette envie, ce plaisir de jouer ensemble" lâche ainsi d'entrée Gonzalo Quesada. Et l'entraîneur parisien de revenir sur l'implication des joueurs tout au long de la semaine : "on s'est dit beaucoup de choses fortes, avec beaucoup de sincérité. Forcément, quand on est entraîneur, ces moments-là sont ceux qui justifient qu'on laisse notre vie de côté pour ce travail, des moments comme cela quand on sent un groupe réagir, c'est très épanouissant pour un coach".

Gonzalo Quesada fier de son équipe dimanche soir

 

Prochaine étape : la Coupe d'Europe. Cinq ans que les Parisiens attendent ce moment-là. Alors même si les troupes sont amoindries et que le temps de récupération est très court, le match ayant lieu dès vendredi, gageons que le Stade Français donnera tout encore pour tenter un coup à Leicester. Un match que vous pourrez vivre en direct et en intégralité sur France Bleu 107.1.