Rugby

Stade Français: ce n'est pas le pied en ce moment

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région dimanche 16 février 2014 à 3:12

Julien Dupuy passe à côté de son match
Julien Dupuy passe à côté de son match © stade.fr

Période délicate pour le Stade Français. Les Parisiens viennent d'encaisser leur deuxième défaite consécutive, ce samedi, battus logiquement par Brive, 28 à 12, trois essais à zéro. Les hommes de Gonzalo Quesada restent toutefois troisièmes du Top 14, avant de recevoir Oyonnax dans une semaine.

Des visages fermés, des mines tristes et des joueurs qui n'ont jamais mis autant de temps pour sortir des vestiaires, le Stade Français n'avance plus. Samedi soir, lors de la 19e journée de Top 14, les Parisiens ont laissé filer un deuxième revers consécutif, battus logiquement 28 à 12 par Brive. Alors, même si Paris demeure bien placé dans la course aux phases finales avec une troisième place au classement, la défaite pose question.

La charnière à été mauvaise: moi, j'ai râté mon match

Des questions car le Stade Français était clairement venu à Brive pour s'imposer, au pire pour repartir avec un point de bonus défensif. Les Parisiens ont d'ailleurs été dans la partie jusqu'à la 50e minute de jeu (6/9). Mais les Stadistes n'ont jamais su creuser l'écart et convertir des occasions qui semblaient toutes faites en première période, oubliant le jeu simple qui fait leur force depuis le début de la saison. La faute à un jeu au pied défaillant, des choix stratégiques discutables , pour résumer à une charnière pas à la hauteur. Le demi de mêlée et capitaine d'un soir, Julien Dupuy l'a d'ailleurs reconnu immédiatement et sans tourner autour du pot.

Stade Français /Julien Dupuy

La victoire est obligatoire contre Oyonnax

Une charnière Dupuy/Steyn qui doit se reprendre au plus vite -elle en a les moyens- avec une victoire impérative à décrocher dès samedi prochain contre Oyonnax, à Jean-Bouin. Car si le Stade Français est encore troisième du Top14, ses poursuivants et concurrents aux phases finales se sont tous relancés en deux semaines. Le premier non qualifié est revenu à trois petits points. Mais Paris devra encore jouer sans ses Internationaux et sa longue liste de blessés face à une équipe d'Oyonnax contrainte ce week-end au repos forcé. Hier soir, à la sortie des vestiaires, l'entraîneur Gonzalo Quesada se voulait tout de même confiant mais on sentait bien aussi une pointe d'inquiétude.

Stade Français/ Gonzalo Quesada

Pour éloigner les doutes et faire taire les critiques naissantes, le Stade sait qu'Il n'a d'autre choix que de gagner avec la manière, samedi, contre Oyonnax. Sans en plus Alexandre Flanquart et Hugo Bonneval. Bonneval, l'un des meilleurs Parisiens ce samedi. 

Stade Français/Oyonnax, 20e journée du Top 14, à vivre en direct et en intégralité samedi 22 février, à 18h30.