Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Stade Français / Clermont : Paris au courage

samedi 7 novembre 2015 à 18:20 - Mis à jour le dimanche 8 novembre 2015 à 11:24 Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris

On a souffert avec les Parisiens ce dimanche mais ce sont bien eux qui s'imposent 14/9 face à Clermont, leader du Top 14. Victoire au courage mais victoire méritée pour le Stade Français qui sort de la zone rouge.

© Radio France - Fanny Lechevestrier

Paris, France

Les réactions des Parisiens à suivre.


L'avant-match

Ne pas paniquer même quand après avoir été champion il y a 5 mois, vous occupez une peu flatteuse 12e place du championnat, c'est le mot d'ordre au Stade Français ces derniers temps et encore plus quand vous vous apprêtez à défier Clermont, le leader du Top 14, l'équipe à qui en juin dernier vous avez infligé une 11e défaite en finale. Voilà résumé en deux lignes l'immense tâche qui attend les joueurs parisiens ce dimanche. "Je crois qu'on est toujours dans une saison qui peut devenir intéressante pour nous" a ainsi déclaré l'entraîneur Gonzalo Quesada vendredi,  en conférence de presse.

Pas le droit à l'erreur pour le Stade Français - Fanny Lechevestrier

"Clermont, on la connaît, c'est l'équipe la plus régulière depuis dix ans. J'ai une sincère admiration pour ce qu'ils font"

C'est peu de dire que la finale du dernier championnat de France de rugby entre le Stade Français et Clermont semble loin, très loin. 13 juin 2015 - 8 novembre 2015 et donc un classement d'écart entre deux finalistes : l'un est en tête avec 28 points, l'autre, 12e, avec 9 points! Pourtant, comme le concède Gonzalo Quesada, les Auvergnats ont repris "tardivement comme nous" avec un échec en finale à digérer en plus. "Je suis admiratif de la façon dont le staff, les joueurs sont repartis. J'ai une sincère admiration pour cette équipe, c'est l'équipe la plus régulière de ces dix dernières années".

Gonzalo Quesada sous le charme de l'ASM

"C'est un début de saison très compliqué. On ne veut qu'une seule chose : remporter ce match-là"

Reste des Parisiens qui ne veulent pas s'avouer battus d'avance, bien décidés à relever la tête, à l'image d'un Jules Plisson, un brin vexé ou du moins passablement énervé quand on lui fait remarquer qu'il n'est peut-être  pas aussi flamboyant que la saison passée ou l'orgueil du champion prêt, on l'espère, à vous donner une bonne leçon sur le terrain. "Je pense qu'on aura une réaction de l'équipe, qu'on répondra présent pour ce gros match, pour aussi sauver notre saison." avant d'ajouter "je suis le premier à être critiqué quand ça va mal, c'est mon poste de numéro 10 qui veut cela. Forcément, je ne sais pas faire la différence tout seul, ce n'est pas mon rôle. Tout n'est pas facile mais je bosse plus que l'an dernier, je suis bien plus exigeant sur plein de trucs. Pour l'instant, ça ne paie pas mais je ne me fais pas de soucis".

Jules Plisson déterminé avant de jouer Clermont au micro FB107.1

"A nous de montrer contre Clermont notre vrai visage. S'il n'y a pas 4 points, ce sera la m..."

Un groupe qui, par la force des choses, s'est mis beaucoup de pression avant cette rencontre. Les joueurs ne sont pas dupes, une nouvelle défaite pourrait les entraîner dans la spirale négative et les contraindre à revoir leurs ambitions à la baisse. Le 3e ligne Sylvain Nicolas n'y va pas d'ailleurs par quatre chemins. "S'il n'y a pas 4 points, ce sera, ce sera la m..., ce sera dramatique. Tout le monde sait très bien que si on perd ce match, cela va commencer à sentir mauvais. Après, ce n'est pas parce qu'on perd que l'ambiance n'est pas bonne, **que les entraînement sont nuls, que les entraîneurs sont nuls**. L'équipe est la même que la saison dernière. On reste concentrés, on reste mobilisés et on espère gagner dimanche".

Sylvain Nicolas reconnaît qu'une défaite mettrait à mal les ambitions mais...

Le tout avec une infirmerie qui déborde...

Paul Alo-Emile, Aled De Malmanche et Davit Kubriashvili sont absents en première ligne. Hugh Pyle et Gerhard Mostert toujours pas rétablis en deuxième ligne. Antoine Burban, Raphael Lakafia et Secou Macalou sont bien sûr toujours indisponibles. Derrière, Geoffrey Doumayrou est blessé. Sergio Parisse revient avec un seul entraînement collectif.

...mais avec un public présent

Plus de 18.000 spectateurs sont annoncés à Jean-Bouin dimanche après-midi, meilleure affluence de la saison, à Paris.

Stade Français/Clermont, un match à vivre en direct et en intégralité sur France Bleu 107.1, ce dimanche, à 16h15. 

Les compos :

_Stade Français : _Heinke van der Merwe-Laurent Sempéré-Rabah Slimani; Alexandre Flanquart-Pascal Papé; Jono Ross-Sylvain Nicolas-Sergio Parisse (CAP); Julien Dupuy-Jules Plisson; Jérémy Sinzelle-Jonathan Danty-Paul Williams-Waisea; Djibril Camara. Remplaçants : Rémi Bonfils, Sakaria Taulafo, Paul Gabrillagues, Mathieu de Giovanni, Clément Daguin, Morne Steyn, Hugo Bonneval et Adrien Oléon. 

Clermont : Raphael Chaume, Benjamin Kayser, Clément Ric, Paul Jedrasiak, Phillip van der Merwe, Camille Gerondeau, Julien Bardy, Damien Chouly, Ludovic Radoslavjevic, Brock James, Adrien Plante, Wesley Fofana, Albert Vuilivuli, Noa Nakaitaci et Scott Spedding. Remplaçants : Marthinus Van der Westhuizen, Thomas Domingo, Sébastien Vahaamahina, Victor Kolelishvili, Morgan Parra, Camille Lopez, David Strettle et Daniel Kotze. 

Pour en savoir plus sur le début de saison du Stade Français, rencontre avec Rémi Bonfils, invité ce jeudi de Stade Français & Co.