Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Stade Français | ITW Sergio Parisse : je pense que d'ici la fin novembre, je serai capable de dire où je jouerai"

jeudi 12 novembre 2015 à 22:11 Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris

Il fait partie des tauliers du Stade Français, au club depuis 2005, capitaine emblématique et incontournable depuis 2010. Et pourtant, Sergio Parisse, en fin de contrat, s'interroge sur son avenir à Paris. Une décision devrait être prise d'ici 3 semaines, a déclaré l'invité de FB107.1 ce jeudi soir.

Sergio Parisse, invité de Stade Français & Co
Sergio Parisse, invité de Stade Français & Co - © stade.fr/Stéphane Hamel

Paris, France

Alors que le Stade Français s'apprête à retrouver la grande Coupe d'Europe, la Champions Cup, ce vendredi, à Leicester, après cinq longues années d'absence et de galères, le capitaine du club de rugby parisien Sergio Parisse a jeté un froid et suscité l'inquiétude cette semaine : il s'est déclaré en pleine réflexion sur son avenir qui ne passera pas forcément donc par Paris. En fin de contrat, le joueur emblématique du Stade Français, dit réfléchir à toutes les propositions reçues. Invité de Stade Français & Co, ce jeudi soir, l'International italien s'en est expliqué et dit vouloir annoncer sa décision et le nom de son futur club d'ici 3-4 semaines.

"J'ai toujours vécu le rugby comme une passion mais aussi comme une grande responsabilité"

L'arrivée du Stade Français en Champions Cup. "N'importe quel joueur rêve de jouer des matches de Coupe d'Europe. C'est ce qui se fait de mieux, le top au niveau européen (...) On revient jouer cette compétition, on est vraiment excité, on a hâte. Cela faisait longtemps, cela va nous faire revenir des bons souvenirs et j'espère que l'on va en profiter." déclare Sergio Parisse. "Déjà s'entraîner avec des ballons de la Coupe d'Europe,  on avait pas trop l'habitude, on commence à sentir cette compétition. Une envie de commencer une compétition différente" ajoute celui qui sera bien sûr encore capitaine vendredi, en Angleterre.

La motivation à 32 ans. "Tout me motive, venir au Saut du Loup à m'entraîner avec cette équipe, avec toujours cette envie de jouer au rugby. Le rugby, c'est ma passion" a expliqué Sergio Parisse au micro de France Bleu 107.1, avant de revenir sur ce qui faisait sa force, son charisme auprès des autres joueurs et en particulier de ses coéquipiers : "Il y a du respect. Je suis quelqu'un qui se donne à fond, qui s'investit à fond et je suis une personne sincère, quelqu'un de franc et direct. C'est ma façon d'être sincère avec tout le monde, disponible tout en étant dur, très dur, très critique avec tout le monde." Et le capitaine du Stade Français de nous en dire un peu plus aussi sur ce rôle de leader : "déjà, quand j'étais tout petit, j'étais capitaine des 10-12 ans, en Argentine et chaque dimanche, il fallait qu'on soit au moins 15 joueurs pour disputer les matches. Alors, la veille des matches, je prenais les listes et joueur par joueur, j'appelais les mères pour savoir si leur fils allait venir et rappeler que le bus allait passer vers 9 heures. Chaque soir, j'appelais toute la liste des joueurs et j'étais sûr qu'on serait au moins 15 pour se déplacer jouer. Ce sens des responsabilités, je l'ai toujours eu. Cela fait un peu partie aussi de ma personnalité. Je vis et j'ai toujours vécu le rugby comme une passion mais aussi comme une grande responsabilité."

"Je pense que c'est une décision qui va arriver assez rapidement. Je pense avant la fin de novembre"

Aucun regret. A la question "n'avez-vous pas des regrets sur votre carrière et les titres que vous n'avez pas eus en restant au Stade Français?", Sergio Parisse s'est montré très ferme : "non, non, aucun regret. Il y a plein de joueurs qui ont gagné beaucoup de titres parce qu'ils ont eu la chance d'être dans des équipes très compétitives et peut-être que personnellement, ils n'étaient pas de grands joueurs. Et puis, il y a des grands joueurs qui ont peut-être joué toute leur carrière dans des équipes moins compétitives, ils ont eu un palmarès moins riche que les autres mais n'empêche qu'ils ont marqué un peu l'histoire de ce sport."

L'avenir. "Je pense qu'ici à Paris et au Stade Français, j'ai beaucoup donné, depuis dix ans déjà. Et aujourd'hui, je suis en fin de contrat et je pense que vous pouvez tous imaginer que, heureusement, je ne manque pas d'offres des autres équipes pour partir. Je suis donc aujourd'hui avec mon agent entrain d'écouter toutes les opportunités pour mon futur, pour déjà choisir quel sera mon dernier contrat et là où j'irai jouer pour mes dernières trois-quatre années de ma carrière.  Je pense que (la décision) va arriver assez rapidement. Je pense  qu'avant la fin du mois de novembre, je serai déjà capable de pouvoir annoncer là où j'irai jouer. Mais non, je n'ai pas fait mon choix! Cela peut aller très vite comme cela peut prendre encore quelques jours de plus mais en tout cas, cela ne va passer les trois-quatre prochaines semaines" a expliqué Sergio Parisse ce jeudi soir, au micro de France Bleu 107.1.

"Bien évidemment, j'aimerais rester dans le milieu du rugby mais j'spère jouer au rugby encore trois-quatre ans"

L'équipe d'Italie. "Oui, sincèrement, je suis très inquiet. (...) je pense que l'Italie a besoin aussi d'un changement, d'avoir de nouveaux dirigeants, des personnes qui puissent aussi apporter un peu de fraîcheur. Il y a des gens qui sont à la Fédé depuis des années et je pense qu'il y a besoin de sang neuf. Sans rentrer trop dans les détails, on a eu ces derniers temps quelques incompréhensions avec le Président de notre Fédé mais depuis j'ai eu la possibilité de parler avec lui en privé, de nous dire les choses en face". Alors est-ce que Sergio Parisse aurait envie à terme de s'investir dans le rugby italien? "Je ne sais pas, je n'ai jamais programmé à long terme mon avenir. Tant que je me sens bien, j'aimerais continuer à jouer. Après, pour le futur, je ne ferme aucune porte. Alors pourquoi pas aider la structure du rugby italien ou pourquoi pas le faire ici, en France, avec une équipe en France. Mais pour l'instant, j'essaie de me concentrer et prendre du plaisir encore, j'espère trois-quatre ans en jouant au rugby."

L'après carrière. "Bien évidemment, j'aimerais rester dans le milieu. Bien évidemment, mon choix concernant mon avenir dépendra aussi beaucoup de mes intentions pour mon après-carrière. Je pense pouvoir donner beaucoup en tant qu'entraîneur. Pour cela, il faut aussi une formation, j'en suis conscient, mais c'est quelque chose que j'ai mis en considération.

L'intégralité de notre entretien avec Sergio Parisse sur France Bleu 107.1

Les dernières infos concernant le Stade Français ?

Avec le match de la semaine tout d'abord : Leicester/Stade Français, vendredi soir et malheureusement une préparation compliquée pour les Parisiens avec une liste de blessés qui ne cesse de s'allonger. Dernier "gros" blessé en date : le talonneur Rémi Bonfils, touché exactement comme l'an dernier à pareille époque à l'épaule. Il va devoir être opéré et la durée de son indisponibilité est estimée entre 2 et 3 mois. Sachez que le staff parisien a fait la demande d'un joker médical auprès de la direction. Laurent Sempéré, suite à un coup à la tête dimanche dernier contre Clermont, est lui forfait pour le déplacement européen mais il doit être de retour dès dimanche prochain. Jules Plisson est quant à lui malade. Ce qui donne pour le match face à Leicester un amalgame entre anciens et jeunes Espoirs du club.

La compo pour défier Leicester : Sakaria Taulafo, Laurent Panis et Adrien Oléon en première ligne. Paul Gabrillagues et Pascal Papé en 2e. Patrick Sio, Sylvain Nicolas et Sergio Parisse en troisième. Pour la charnière, place à Julien Dupuy associé à Morne Steyn. Derrière, on retrouvera Jérémy Sinzelle, Meyer Bosman, Paul Williams, Julien Arias et Hugo Bonneval. Le Stade Français qui face à la puissance de Leicester a choisi d'avancer aussi avec un gros banc : Dany Priso, Zurabi Zhvania, Rabah Slimani, Alexandre Flanquart, Jono Ross  devant, plus Julien Tomas, Waisea et Josaia Raisuqé.

Leicester/Stade Français, un match à vivre en direct et en intégralité, vendredi, sur France Bleu 107.1, à partir de 20h45.

Au chapitre bonnes nouvelles? L"arrivée de Will Genia, le demi de mêlée des Wallabis. Le vice-champion du monde australien a été présenté à la presse mardi, à Jean-Bouin, et devrait pouvoir prendre part normalement aux entraînements des Parisiens dès lundi prochain, après avoir soigné une blessure au genou contractée lors de la demi-finale de la Coupe du monde contre l'Argentine. Une prolongation de contrat? Celle de Morne Steyn. L'ouvreur sud-africain est sous contrat désormais avec le Stade Français jusqu'en 2018. Petite indiscrétion France Bleu 107.1: d'autres prolongations devraient être annoncées dans les tout prochains jours.