Rugby

Stade Français | INFO FB107.1: Pascal Papé et Sylvain Nicolas restent aussi à Paris!

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région jeudi 7 janvier 2016 à 21:23 Mis à jour le vendredi 8 janvier 2016 à 1:33

C'est officiel. Plusieurs joueurs du Stade Français viennent de prolonger à Paris. Pierre Arnald, le Directeur général délégué, l'a annoncé ce jeudi soir sur France Bleu 107.1. Parmi ces joueurs : Laurent Sempéré et Hugh Pyle. Pascal Papé et Sylvain Nicolas vont suivre la semaine prochaine.

Information France Bleu 107.1, les discussions autour des renouvellements de contrat au Stade Français sont quasiment toutes bouclées. Invité de Stade Français & Co ce jeudi soir, Pierre Arnald a annoncé les prolongations du talonneur Laurent Sempéré et du deuxième ligne Hugh Pyle. Tous deux ont signé un nouveau contrat de deux ans et sont désormais liés avec Paris jusqu'en 2018. Autres contrats qui n'attendent plus qu'à être paraphés : ceux de Pascal Papé et Sylvain Nicolas. Autre annonce faite Pierre Arnald ce jeudi soir : le club parisien est très intéressé par l'aménagement des berges de Seine qui doivent fermer aux voitures, l'été prochain, entre les Tuileries et le Pont Henri IV.

Les objectifs du club : inchangés!

Malgré une 11e place au classement et après 12 journée de Top 14, le Stade Français n'a pas fait une croix sur les phases finales :"bien sûr que non" répond immédiatement le Directeur général délégué et Pierre Arnald d'ajouter "il y a toujours de la place pour les phases finales. Il reste la moitié d'une saison. On est toujours sur une qualification en Champions Cup pour les quarts de finale et une place de barragiste en championnat". Interrogé sur l'éventualité d'une descente en Pro D2, toujours possible, le dirigeant parisien a indiqué que "contrairement à certains clubs qui reçoivent beaucoup de joueurs ces derniers mois, je n'ai eu aucun joueur venu me demander de rajouter une clause de descente dans son contrat. Aucun partenaire non plus ne l'a fait. Tout le monde croit au Stade Français et personne n'envisage le pire".

Non, Gonzalo Quesada n'est pas trop gentil

Pas question en tout cas de remettre en cause le staff en place, malgré les résultats du début de saison. "Gonzalo Quesada conserve toute la confiance de ses dirigeants. Ce qui lui manque aujourd'hui, c'est d'avoir un peu plus de recul qu'il avait l'an dernier avec la présence de Jeff Dubois, c'est simplement une histoire de réorganisation et je fais confiance à l'équipe en place, ils vont trouver la solution pour que le groupe reparte de l'avant." Pierre Arnald qui n'a d'ailleurs que peu goûté les articles parus sur le fait que son entraîneur serait trop gentil : "Dire que Gonzalo est trop gentil, c'est ne pas le connaître. On attend de lui qu'il puisse bouillir et exploser, ce n'est pas sa personnalité! Gonzalo n'est pas gentil, il est dans le contournement, plutôt stratège avec sa manière à lui de trouver des solutions en évitant le combat, le conflit. Il sait où il va et là-dessus, j'en ai marre d'entendre qu'il serait trop gentil!"(...) "la vieille école, c'est on remonte les bretelles à la mi-temps, on emploie des mots plus crus. Aujourd'hui, l'entraîneur moderne, ce sont des entraîneurs qui sont sur la durée, qui essaient de comprendre les joueurs, comprendre le groupe. Donc les simplistes vont dire il est gentil. Non, il n'est pas gentil. Il a simplement sa méthode, il est dans l'analyse et la psychologie".

Le dossier Sergio Parisse

Au micro de France Bleu 107.1, Pierre Arnald est également revenu longuement sur la gestion du dossier Sergio Parisse, le capitaine du Stade Français qui in extremis a prolongé de 4 ans avec le club parisien. "Ce n'est pas qu'on l'a mal géré mais on a eu le problème de la Coupe du monde. On aurait peut-être dû signer le contrat avant son départ pour la Coupe du monde. Il n'y avait pas de soucis. Il n'y a pas eu de négociations avant le mois de novembre". (...) et de se laisser aller à cette confidence : "Je l'avais dit à certains supporters, si Sergio Parisse ne prolongeait pas, c'était un échec et j'en prendrais acte. J'aurais pris sur moi car cela aurait été une erreur de dirigeant".  La dernière semaine de négociations, il le reconnaît, n'a pas été facile avec même la pression et la demande d'explications de certains joueurs : "Antoine Burban est venu, Pascal Papé aussi et les plus jeunes comme Jules Plisson et Jonathan Danty. Ils voulaient savoir quelle était la position du club par rapport à Sergio, est-ce que le club veut se mettre en danger de ne pas garder Sergio".

Laurent Sempéré, "c'est un joueur qui vit le club, qui vit le rugby"

Et une fois le dossier Sergio Parisse réglé, d'autres prolongations sont intervenues au club. A commencer par celle de Laurent Sempéré. Information France Bleu 107.1, le talonneur parisien a prolongé de deux ans, jusqu'en 2018, avec le Stade Français. "Il est important dans son rôle de talonneur mais aussi au niveau du club, c'est un joueur qui vit le club, qui vit rugby. C'est important de l'avoir avec nous" a expliqué Pierre Arnald.

Laurent Sempéré fidèle au Stade Français pour les deux prochaines saisons - Aucun(e)
Laurent Sempéré fidèle au Stade Français pour les deux prochaines saisons - ©stade.fr/photo Stéphane Hamel

Hugh Pyle, deux ans avant la Coupe du monde

Autre prolongation officialisée ce jeudi soir sur l'antenne de France Bleu 107.1 : celle du deuxième ligne australien Hugh Pyle. Lui aussi s'est réengagé pour deux ans avec le Stade Français. "Hugh, c'était un peu la révélation du Top 14 la saison dernière. Bien évidemment quand on l'a recruté, on espérait avoir un bon joueur et cela a été une vraie confirmation. Et il se plaît à Paris. Et aujourd'hui, il a resigné avec l'objectif de ne rester que deux ans parce qu'après il y a la Coupe du monde et l'Australie qui pourrait l'appeler."  

Hugh Pyle, deux ans de plus avec le Stade Français - Aucun(e)
Hugh Pyle, deux ans de plus avec le Stade Français - ©stade.fr/photo Stéphane Hamel

Pascal Papé et Sylvain Nicolas attendus la semaine prochaine

Les prolongations de Pascal Papé et Sylvain Nicolas sont également prêtes sur le bureau de Pierre Arnald. "Pascal, c'est un joueur à l'ancienne. Il m'a dit qu'il avait perdu son stylo donc il est d'accord sur le contrat, il n'y a aucun souci et c'est à la volonté du club donc si on veut un an, deux ans, trois ans...il s'arrêtera quand il pense qu'il n'aura plus les jambes, c'est l'honnêteté du joueur à l'ancienne, le contrat est prêt, il faut qu'il retrouve son stylo et je pense qu'il viendra lundi ou mardi." Pascal Papé et le Stade Français vont donc se lier pour un contrat d'un an + un an à renouveler. Et Pierre Arnald de se montrer intarissable sur l'ancien International tricolore : "il est vraiment important parce que Pascal, c'est la nature du rugby, on retrouve chez lui toutes les valeurs d'un joueur qui dit les choses, qui a un comportement sur le terrain exemplaire. Il ne se prend pas pour une star!" Pascal Papé qui, a précisé le dirigeant du Stade Français, souhaite "former Paul Gabrillagues, un joueur que l'on veut garder et qui a le désir de rester, on veut aussi en faire un grand deuxième ligne du Stade Français." Autre joueur qui va rester : Sylvain Nicolas. Contrairement à ce qui a été écrit dans la presse, le troisième ligne sera bel et bien à Paris la saison prochaine. "Gonzalo veut qu'il reste et là, c'est pareil, je pense que Pascal pourra lui laisser son stylo et en tant que Berjalliens, ils viendront peut-être en même temps dans le bureau." En revanche, le Samoan Paul Williams, 32 ans, ne devrait pas être conservé. Côté arrivées, pas de star attendue, Pierre Arnald l'a redit. Selon nos informations, pour le moment, un seul joueur a signé un pré-contrat pour la saison prochaine.

Accord trouvé avec Pascal Papé et Sylvain Nicolas, les deux Berjalliens - Aucun(e)
Accord trouvé avec Pascal Papé et Sylvain Nicolas, les deux Berjalliens - ©stade.fr/photo Stéphane Hamel

Les berges de Seine convoitées pour le futur lieu "Stade Français" dans Paris

Autre information que vous révèle France Bleu 107.1 : le club parisien a enfin identifié un lieu pour afficher la marque Stade Français et permettre aux fans du club de s'y retrouver. "Aujourd'hui, il y a une opportunité" à déclaré Pierre Arnald, "j'espère qu'on va pouvoir la saisir. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé la fermeture des voies sur berge rive droite (Tuileries-Pont Henri IV) à l'été prochain donc on a imaginé présenté un lieu de vie qui soit étonnant et détonant à l'image du Stade Français. Donc j'attends l'appel à projets de la ville et j'en discuterai avec Pierre Rabadan par exemple, s'il est intéressé par le Stade Français. J'aimerais bien qu'on ait un lieu de vie qui soit sport, bien-être, avoir un concept Stade Français qui soit étonnant et qui corresponde à ce que veut la maire sur Paris."

Bientôt un espace Stade Français sur les berges? Le club y pense sérieusement - Maxppp
Bientôt un espace Stade Français sur les berges? Le club y pense sérieusement © Maxppp

Les questions des auditeurs

Le stade du Mans, la MMA Arena, est envisagé pour y organiser le match Stade Français/Agen. Les finances du club? "**On a une masse salariale qui ne fait que monter, on reste en déficit. Après, grâce à la famille Savare, on arrive à faire des augmentations de capital et il n'y a aucun risque opérationnel mais il faut se battre pour améliorer cette situation. C'est mon job de tous les jours".___ Un regard sur des U20 extérieurs au club? ___On a déjà nos petits jeunes. Pour l'instant, non, on ne regarde pas ailleurs".

L'intégralité de notre entretien avec Pierre Arnald sur France Bleu 107.1

Partager sur :