Rugby

Stade Français/Oyonnax: une pénalité qui comptera

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région samedi 22 février 2014 à 23:23

Julien Dupuy, demi de mêlée du Stade Français et invité de Tribune Stade Français
Julien Dupuy, demi de mêlée du Stade Français et invité de Tribune Stade Français © stade.fr/ photo Stéphane Hamel

Le Stade Français est toujours invaincu dans son nouveau stade Jean-Bouin. Mieux, il a décroché ce samedi soir sa dixième victoire en championnat dans son antre de la Porte d'Auteuil. Une victoire 29 à 26 contre le promu Oyonnax ou quand parfois, une saison se joue sur une pénalité dans les arrêts de jeu.

Le sport, c'est bien connu, ce qui en fait son charme, ce sont ces moments où tout peut basculer, où le ballon hésite à choisir son camp, où vous avez beau marquer huit beaux essais, on ne retient qu'une pénalité des 22 mètres. Et pour vivre ces moments, il fallait une fois de plus être à Jean-Bouin, samedi, pour voir le Stade Français et Oyonnax batailler jusqu'au bout et marquer la bagatelle de huit essais. 4 essais partout + une pénalité qui fait toute la différence.

La pièce est tombée du bon côté

Et voir cette pénalité gagnée par le Stade Français après la 80e minute de jeu, sur une ultime bataille en mêlée entre Parisiens et Oyonnaxiens. Au final, Paris l'emporte 29 à 26 et cela, ça fait toute la différence. Peut-être la chance qui sourit enfin aux Stadistes pour le pilier David Attoub, auteur encore une fois d'une très grosse première période.

Son Stade Français Attoub

La pièce qui tombe enfin du bon côté car la partie semblait mal embarquée pour Paris, mené rapidement 12 à 0 grâce à deux essais pour Oyonnax de Silvère Tian. La faute aux errements défensifs des Parisiens et au houra rugby à outrance des Parisiens pour reprendre l'expression du demi de mêlée Julien Dupuy.

stade français dupuy

La chance du champion? Peut-être le match qui nous fera finir dans les six

Oui, mais voilà, cette saison, Paris a peut-être un peu de chance mais il a surtout un mental à toute épreuve . Même mené 12/0, le club parisien ne baisse pas les bras. Même fatiguée par la répétition des matches et le manque de turn-over, l'équipe ne craque pas. Pas totalement en tout cas. Et même quand les cloches sonnent la fin de la partie, Paris s'arrache une dernière fois en mêlée pour provoquer et obtenir la pénalité de la gagne. Le genre de pénalité qui peut faire toute la différence en fin de saison.

Son Stade Français

Le Stade Français qui a aussi prouvé, malgré une douzaine d'absents qu'il avait des ressourses comme Richard Kingi , demi de mêlée rentré pour remplacer Jérôme Porical (déchirure à la cuisse) et qui a peut-être trouvé une nouvelle place à l'arrière dans l'équipe parisienne en réalisant un joli doublé. On retiendra aussi la belle réaction d'orgueil de Julien Dupuy ; passé à côté de son match le week-end dernier et qui a livré un beau match hier soir avec à la clef son premier essai de la saison pour une juste récompense.

Je suis fier de ce groupe de mecs

Alors, si tout n'a pas été parfait, notamment en défense, l'entraîneur Gonzalo Quesada voulait surtout saluer l'envie montrée par ses joueurs. L'envie et l'importance d'un tel résultat alors que Toulouse est allé perdre à Castres, le Racing à Bordeaux et Montpellier à Clermont.

stade français quesada

Je vais passer à la santé de tous mes joueurs, internationaux ou pas

A l'issue de la 20e journée du Top 14, le Stade Français retrouve la deuxième place du championnat . Surtout, il compte aujourd'hui six points d'avance sur le 7e et premier non-qualifié pour les phases finales. Pas de quoi pavoiser, juste le temps de savourer et de s'octroyer un joker à Montpellier vendredi prochain. L'entraîneur parisien a prévenu en tout cas: il alignera la meilleure équipe possible mais ne prendra aucun risque avec ses joueurs et leur santé, internationaux ou pas.

stade français quesada montpellier

La suite? Montpellier/Stad. e Français, 21e journée du Top 14, vendredi à 20h45 en direct et en intégralité sur France Bleu 107.1 Et puis, rendez-vous dès jeudi, dans Tribune Stade Français, pour les toutes dernières infos concernant le club parisien et pour l'invité de la semaine.