Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Stade Français: Plisson écoeure l'USAP en faisant du Wilko

dimanche 25 août 2013 à 1:27 Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris

Personne ne donnait cher de sa peau, à l'occasion de la 2e journée du Top 14. Battu à Grenoble le week-end dernier, tout le monde prédisait même le pire au Stade Français en voyage à Perpignan. Et pourtant, le club a une nouvelle fois déjoué les pronostics en s'imposant 28 à 27, grâce à un drop de Jules Plisson à la dernière minute de jeu. Ou quand Paris suscite de nouveau l'envie.

sf plisson
sf plisson © Panoramic

"Je t'assure que l'on ne perdra pas beaucoup cette saison". Patricio Noriega avait eu beau prévenir cette semaine, à l'issue de l'entraînement, peu croyait à la victoire du Stade Français, ce samedi, à Perpignan. Même les joueurs avaient dû avoir bien du mal à s'en convaincre à voir leurs réactions à la sirène. Et pourtant, le Stade Français s'est bel et bien imposé 28 à 27 sur la pelouse de Perpignan, lors de la deuxième journée du Top 14, grâce à un drop de 37 mètres marqué par Jules Plisson, à vingt secondes de la fin.

Je voyais Wilkinson faire ça et là, c'est moi

Stade Français à Aimé Giral

L'année dernière, des matches comme ça, on les perdait

Le Stade Français qui aurait toutefois pu se mettre à l'abri plus tôt dans la partie mais encore pénalisé par son indiscipline (deux cartons jaunes pour Pascal Papé et Antoine Burban) et quelques choix aventureux. Mais le changement par rapport à la saison dernière, c'est l'état d'esprit nous explique l'homme du match, le demi d'ouverture Jules Plisson .

Son Stade Français/ Jules Plisson

C'est un gamin qui a énormément de qualités humaines

Jules Plisson qui se savait très observé après la prestation le week-end dernier de son adversaire d'un soir mais concurrent durable pour l'équipe de France: Camille Lopez (sorti à la mi-temps pour une blessure aux côtes). Et le jeune Parisien de 22 ans, auteur donc de trois drops dans la rencontre, mais aussi d'une très bonne orientation du jeu, a plus que tenu la comparaison.

Son Stade Français/ Gonzalo Quesada

Un déclic? Ce n'est que le début de la saison

De là à s'enflammer? Le Catalan Jérôme Porical, auteur lui aussi d'une prestation solide avec un sans-faute au pied, calme le jeu. 

Son Stade Français/ Jérôme Porical

Avant la 3e journée de championnat et l'inauguration de Jean-Bouin, vendredi prochain, le Stade Français se retrouve en fait là où il avait prévu avec 5 points pris à l'extérieur . L'objectif annoncé est de 9 points après trois matches. Au vu de la qualité de la mêlée, de la touche mais aussi de l'animation offensive montrée à Perpignan, cela semble possible. Mais attention, face à Biarritz, il faudra en plus battre en brèche l'émotion d'une équipe qui attend un stade, son stade Jean-Bouin, depuis trois ans maintenant. Malgré des demandes répétées, les Parisiens n'auront qu'un seul entraînement pour appréhender leur nouvelle arène. 

L'inauguration de Jean-Bouin à vivre en direct sur France Bleu 1107.1, vendredi, dès 20 heures, suivie bien sûr de Stade Français/Biarritz.