Rugby

Stade Français : Sempéré et Gabrillagues ne font pas appel de leur suspension

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région mercredi 27 janvier 2016 à 19:04 Mis à jour le jeudi 28 janvier 2016 à 9:25

Le Stade Français et Paul Gabrillagues dans la tourmente
Le Stade Français et Paul Gabrillagues dans la tourmente - ©stade.fr/photo Stéphane Hamel

Cités pour des suspicions de "fourchette" lors du match contre Leicester à Jean-Bouin, Laurent Sempéré a écopé de 15 semaines de suspension et Paul Gabrillagues, 8 semaines. Le club annonce que les joueurs ne feront pas appel.

Sur son site internet, le Stade Français annonce que Paul Gabrillagues et Laurent Sempéré ont décidé de ne pas faire appel de la sanction qui leur a été infligée par la Commission de discipline de l'EPCR. Thomas Savare, le président du Stade Français a cependant tenu à adresser un courrier au président de l'EPCR, afin de lui demander à l'avenir "une plus juste équité dans le jugement de la Commission sans tenir compte du pays d'origine du club concerné". Une allusion à peine voilée aux reproches récurrents faits à cette commission composée de britanniques, accusée de favoriser les clubs d'outre-manche.

Il faut dire que la commission de discipline de l'EPCR a encore eu la main lourde avec les clubs français engagés en Coupe d'Europe de rugby et en particulier avec le Stade Français. Cités pour "suspicion de fourchette" face à Leicester  à Jean-Bouin, les Parisiens Laurent Sempéré et Paul Gabrillagues ont respectivement écopé de 15 et 8 semaines de suspension. Dans le même temps, le joueur de Leicester Tom Youngs, cité pour un coup de poing au sol et dont les images étaient on ne peut plus explicites, a reçu une petite semaine de suspension, après s'être poliment excusé devant la commission de discipline.  Alors soit les joueurs français - en particulier les Parisiens - sont vraiment beaucoup plus bêtes que la moyenne pour être systématiquement sanctionnés même en l'absence d'image soit il faut enfin sérieusement remettre à plat le fonctionnement de la commission de discipline des Coupes d'Europe si souvent défavorable aux clubs français.

Une pétition a été lancée par les supporters parisiens "Levez les sanctions de Laurent Sempéré et Paul Gabrillagues" . A 9 heures, ce jeudi, elle avait recueilli 192 signatures.

15 semaines pour Laurent Sempéré...

Paul Gabrillagues était soupçonné d'une fourchette sur Dan Cole, à la 48e minute de jeu. Lors de l'audience,  l'Officier a conclu que l'infraction méritait un carton rouge avec une sanction de 12 semaines. "Il a ensuite ajouté deux semaines pour avoir un effet dissuasif tel qu'il est prévu dans le mémo de World Rugby. (...) Il a ensuite réduit la sanction de 6 semaines en raison des excuses présentées par le joueur, de son absence de sanctions précédentes, de sa jeunesse et son manque d'expérience"._ Paul Gabrillagues pourra rejouer à compter du lundi 21 mars._

Quant au talonneur du Stade Français Laurent Sempéré, il était cité pour avoir touché l'oeil ou la zone entourant les yeux du pilier de Leicester, Marcos Ayerza, à la 34e minute de jeu. Lors de l'audience, le joueur a "déclaré ne pas avoir commis d'acte de jeu déloyal méritant un carton rouge". "L' officier judiciaire a également étudié un enregistrement audio et une déclaration écrite de Marcos Ayerza et des photos montrant les égratignures autour de ses yeux". Une sanction de 18 semaines a été prise, plus trois semaines pour "effet dissuasif", moins six semaines "en raison de l'absence d'antécédents disciplinaires du joueur et du fait qu'il se soit bien comporté durant l'audience et qu'il se soit préoccupé de l'état de Marcos Ayerza". Ironie de l'histoire, le même Laurent Sempéré avait été victime d'un plaquage dangereux de la part de Mark Chisholm, le 9 janvier dernier, face au Munster : le club parisien avait alors signalé l'incident mais la citation n'avait même pas été retenue. Le talonneur du Stade Français ne pourra pas rejouer avant le lundi 9 mai.

Pour rappel, le règlement de World Rugby  : les sanctions pour jeu déloyal en infraction à la règle 10.4 (m) "contact avec l'oeil/les yeux ou la zone entourant les yeux vont de 12 semaines minimum à 208 semaines.

...Une semaine pour Tom Youngs

L'Anglais Tom Youngs était lui aussi cité ce mercredi pour un coup de poing asséné lors de la rencontre au pilier du Stade Français Rabah Slimani. Le talonneur de Leicester n'a écopé que d'une semaine de suspension. Le joueur a reconnu avoir commis un acte de jeu déloyal et l'Officier judiciaire "a conclu que l'infraction méritait un carton rouge (...) Il a ensuite réduit la sanction d'une semaine en raison des excuses présentées par le joueur, de son absence de sanctions précédentes et du fait qu'il se soit bien comporté pendant l'audience." Tom Youngs pourra donc rejouer dès le lundi 1er février.

Les réactions n'ont pas tardé sur les réseaux sociaux, stigmatisant la commission de discipline à deux vitesses entre les clubs anglais et les clubs français.

Rappelons que le Parisien Josaia Raisuqe a déjà écopé de 15 semaines de suspension cette saison, cité pour une fourchette lors du match face au Munster, le 9 janvier dernier.

Le Stade Français et Leicester doivent de nouveau s'affronter lors des quarts de finale de la Coupe d'Europe, au Welford Road Stadium, à Leicester.

Partager sur :