Rugby

Stade Français/Stade Toulousain: un seul vainqueur...le rugby

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région samedi 22 mars 2014 à 19:16

Les supporters du Stade Français
Les supporters du Stade Français © Radio France

Comme le dit Guy Noves, le manager du Stade Toulousain, il y a ceux qui pourront dire "j'y étais". Car le Stade Français et le Stade Toulousain ont livré un grand match ce samedi, au Stade de France, devant plus de 63 mille spectateurs. Problème: un match nul, 27-27. Deux points de perdus dans la course aux phases finales pour les Parisiens. Reste quatre journées pour se qualifier.

Du beau jeu, du spectacle, du talent, du suspense et pourtant, une seule chose vous manque: la victoire. Le Stade Français et le Stade Toulousain ont pourtant tout donné ce samedi, au Stade de France, lors de la 22e journée du Top 14 avec pas moins de sept essais marqués. Mais au final, ce match nul, 27/27, qui n'arrange personne et surtout pas les Parisiens comme le confirme, dépité, le trois-quart centre Jonathan Danty .

stade français Danty

Oui, c'est une défaite. C'est la dure loi de notre sport

Et dire que le Stade Français menait de 19 points à la mi-temps , 27 à 8, 3 essais à 1, grâce notamment à un magistral Julien Dupuy, au four et au moulin sur la pelouse du Stade de France. Oui mais voilà, il y a eu le retour aux vestaires, sans doute une bonne "hurlante" de Guy Noves, le manager de Toulouse et après la pause, une équipe toulousaine qui revient plus agressive que jamais et avec une touche et une mêlée enfin réglées. Dans le même temps, les Parisiens reculent, font preuve par moment de manque de maîtrise, peut-être l'inexpérience, le mental. Mais au final, Toulouse repart avec les deux points du nul laissant le demi de mêlée Jérôme Fillol très frustré.

stade français Fillol

Franchement, ça fait mal. C'est comme ça que les saisons passent

Et l'inquiétude se lisait aussi ce samedi soir sur le visage de Gonzalo Quesada . L'entraîneur du Stade Français qui cherchait à comprendre comment son équipe avait pu réussir le plus dur ou presque en première période, avant de laisser son jeu s'effriter et le ballon exclusivement aux mains des Toulousains. Le genre de match, avec celui de Montpellier, qui pourrait laisser plus que des regrets aux Parisiens.

stade français quesada

Le grand gagnant, aujourd'hui, c'est le rugby. Le genre de match qui vous fait venir au stade

Des Parisiens, des joueurs au staff, donc très touchés à la sortie des vestiaires. Ils ont pourtant reçu un bel hommage de la part du manager de Toulouse, Guy Novès.

stade français Guy Noves

Reste que l'une des deux équipes, voire les deux, malgré le beau jeu, malgré le spectacle offert, pourrait ne pas participer aux phases finales. Il ne reste plus que quatre journées à disputer pour espérer se qualifier et la pression n'a jamais été aussi forte. Le Stade Français est aujourd'hui 5e du Top 14 avec deux petits points d'avance sur le Racing -Métro 92, 7e et premier non-qualifié.

Stade Français/Racing-Métro 92, le derby décisif pour la suite de la saison, a lieu dès samedi prochain. Et ce sera à vivre en direct et en intégralité sur France Bleu 107.1.

Un match que pourrait malheureusement manquer le talonneur Rémi Bonfils , touché sérieusement à l'épaule samedi, mais aussi Julien Dupuy , blessé au genou. Le demi de mêlée a indiqué ce samedi soir qu'il passerait une IRM lundi pour connaître la gravité de sa blessure. Autre inconnue: l'état de forme de Sergio Parisse. Paris en aurait pourtant bien besoin, notamment pour les ballons de récupération, secteur qui a cruellement fait défaut face à Toulouse, au Stade de France.