Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Stade Rochelais : Xavier Garbajosa revient pour la première fois sur la rupture avec Patrice Collazo

jeudi 12 juillet 2018 à 17:00 Par Gérald Paris, France Bleu La Rochelle

Un peu plus de six semaines avant le premier match de Top 14 à Marcel-Deflandre face à Grenoble, le nouveau staff du Stade Rochelais se tourne vers la saison 2018-2019, mais revient aussi sur le départ de Patrice Collazo.

Xavier Garbajosa et Grégory Patat du Stade Rochelais
Xavier Garbajosa et Grégory Patat du Stade Rochelais © Radio France - Gérald Paris

La Rochelle, France

Il y a près de deux mois de cela, ce fût un véritable coup de tonnerre au sein du club jaune et noir. Patrice Collazo, le manager du Stade Rochelais jette l'éponge. Un accord est trouvé avec le club pour officialiser ce divorce ... à l'amiable. Les tensions entre les différents entraîneurs étaient devenues trop grandes, notamment celle de Patrice Collazo avec ses co-entraîneurs Xavier Garbajosa et Akvsenti Giorgadze. Un staff qui ne s'entend plus notamment sur la façon de gérer l'équipe. Après 7 ans au club, Patrice Collazo, qui apparaissait comme la clef de voûte du projet maritime, s'en va et signera dans un deuxième temps à Toulon. 

Cela n'a pas été un bon moment à vivre ... surtout que ma relation avec Patrice était, avant d'être professionnelle, surtout amicale - Xavier Garbajosa

Ce départ et cette période d'affrontement directe n'a pas été bien vécue par Xavier Garbajosa. "Cela n'a pas été un bon moment à vivre, je vous le dis franchement, affirmer le contraire serait faux, surtout que ma relation avec Patrice était, avant d'être professionnelle, surtout amicale. Maintenant, la page a été tournée, mais difficilement. Je préfère me concentrer sur ce qui arrive parce que l'on va avoir beaucoup de travail." 

L'entraîneur des arrières est visiblement marqué par cette épisode douloureux, mais ne manque pas de rendre hommage au travail réalisé. "Tout ce qui a eu jusqu'à aujourd'hui je pense que Patrice en est le bâtisseur, constructeur, peu importe, mais je crois qu'il faut lui rendre çà. Maintenant, succession ou pas succession, rien n'est simple, il ne faut surtout pas s'éparpiller avec çà et se concentrer sur ce qui arrive." 

Et ce qui vient, c'est un stage à Font Romeu du 30 juillet au 3 août. "Un moment de cohésion important pour la vie du groupe" pour Grégory Patat, le nouvel entraîneur des avants. Un coach, qui au passage, annonce qu'il ne faut pas que l'on s'attende à ce qu'il fasse du Patrice Collazo ... "Je ne sais pas faire" dit-il "Chacun a son tempérament, Patrice avait des qualités et des défauts, j'ai une façon de faire également ... ( sourire ) " 

Grégory Patat annonce aussi qu'il prendra la parole après les matchs en alternance avec Xavier Garbajosa. Un partage du rôle devant la presse, en soit c'est une nouveauté. L'omniprésent Patrice Collazo, tempétueux parfois, laisse place à un binôme qui se partagera cette tâche de relation avec les médias. Une mini-révolution au sein du fonctionnement du club.

Reste à voir sportivement ce que va donner ce nouvel attelage en attendant la venue de Jono Gibbes à l'automne. Un directeur du rugby néo zélandais qui lui aussi aura un lourd héritage à reprendre. Il faut dire que parti de la Pro D2, Patrice Collazo avait placé la barre très haut. Un maintien dès la première année de la montée, une demi-finale de Challenge Cup et de Top 14 il y a deux saisons avec une première place à l'issue de la saison régulière, et une 7e place la saison dernière à presque rien d'une qualification pour les phases finales. Messieurs, la balle est dans votre camp.