Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Stade Rodez Aveyron : le club relégué en Fédérale 3 à la fin de la saison ?

-
Par , France Bleu Occitanie

Selon le Midi Olympique, 11 clubs de Fédérale 1 et 2 étaient convoqués devant le conseil supérieur de la DNACG amateur, qui a décidé de sanctionner lourdement les formations pour des anomalies financières, devant parfois de la mauvaise volonté.

Match de rugby Bergerac-Rodez. (photo d'illustration)
Match de rugby Bergerac-Rodez. (photo d'illustration) © Maxppp - Mazalrey Loïc

Rodez, France

Voilà un cadeau de Noël difficile à avaler pour le club de rugby de Rodez, le Stade Rodez Aveyron. La DNACG - le gendarme financier du rugby amateur - a décidé, en milieu de saison de sanctionner lourdement les mauvais élèves en matières de finances. C'est un nouveau dispositif instauré cette année par la Fédération Française de Rugby - la FFR - pour mieux accompagner les clubs tout au long de la saison.

Non respect des engagements pris

Pour certains, cela a entraîné une convocation rapide devant le conseil supérieur de la DNACG qui a abouti à un simple avertissement. Pour d’autres, le gendarme financier a dû se montrer plus sévère, devant parfois une mauvaise volonté manifeste ou de véritables soucis économiques. Résultat : comme neuf autres clubs de Fédérales, au niveau amateur, à savoir Nice, Nantes, Tarbes, Strasbourg, Tulle, Saint-Médard, Épernay, Périgueux et Limoges, Rodez a été sanctionné. Sur le plan sportif, huit points ont été retiré au classement de Fédérale Une. Mais surtout, le club ruthénois se retrouve sous le coup d'une relégation administrative.

La DNACG a notifié au club une rétrogradation de son équipe "une" séniors en Fédérale 3, à l'issue de la saison 2018/2019. Ce que reproche le gendarme financier de la Fédération Française de Rugby au club c'est surtout d'être en situation de récidive alors qu'il avait pris des engagements les saisons précédentes. 

Comme une impression de déjà-vu

Par deux fois déjà, en 2010 puis en 2015, le club ruthénois a été averti. Par deux fois, il avait su apporter des garanties notamment avec un plan de sauvegarde qui permettait d'étaler le déficit du club et le passif de la structure (à hauteur de 63 000 € par an et sur huit ans). Mais un malheur ne venant jamais seul, en 2016, la formation a été condamnée par la cour d’appel de Montpellier à verser 330.000 euros à l'Urssaff. De son côté, le SRA assure avoir trouvé un partenaire privée avec à la clé 200.000 euros, sauf que ce partenaire tarde a officialisé sa venue et sans ce soutien financier, le club reste dans le négatif. Un flou et des soutiens qui s'envolent du côté des pouvoirs publics, la mairie de Rodez en tête, qui assure qu'ils ne mettra pas un euro supplémentaire pour renflouer les caisses du club au delà des subventions.

Dans ces circonstances la Fédérale 3 semble promise au Stade Rodez Aveyron, à moins que le club ruthénois accepte le plan de redressement proposé par la FFR. Dans ce cas, le SRA descendra quand même, mais en Fédérale 2. Le club a annoncé sa volonté de faire appel devant la cour d'appel de la DNACG.

Choix de la station

France Bleu