Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

INTERVIEW | Stade Toulousain - AB Zondagh, le souci du détail

-
Par , France Bleu Occitanie

Avant la réception de Gloucester ce dimanche en Champions Cup, AB Zondagh nous a accordé du temps après une de ses séances spécifiques au Stade Toulousain. Arrivé l'été dernier dans le staff, le jeune entraîneur sud-africain nous donne sa vision du rugby.

AB Zondagh.
AB Zondagh. © Radio France - Julien Balidas

Alan-Basson Zondagh, 33 ans, a intégré le staff du Stade Toulousain en début de saison. Il a signé jusqu'en 2021 dans un club qu'il connaissait déjà puisqu'en 2018, il avait passé six semaines à Ernest-Wallon pour observer le club. Un homme au parcours atypique venu pour perfectionner individuellement chaque joueur du Stade, des Espoirs aux pros.

AB Zondagh : "Il y a une grosse différence entre jouer et coacher"

En charge des "skills", AB Zondagh est là pour aller chercher le petit détail, la petite marge de progression du joueur. Privé d'une carrière professionnel à cause d'un accident de surf, le Sud-Africain a coaché très tôt, dès l'âge de 22 ans. Ce n'est pas un problème de ne pas avoir goûté à une carrière professionnelle : _"_Il y a une grosse différence entre jouer et coacher. Les joueurs professionnels ont de bonnes fondations pour devenir de bons entraîneurs mais derrière il faut tout un processus pour apprendre à entraîner. Tu ne peux pas juste répéter ce qu'on t'a appris durant ta carrière de joueur."

AB Zondagh avec Peato Mauvaka. - Radio France
AB Zondagh avec Peato Mauvaka. © Radio France - Julien Balidas

AB Zondagh : "Travailler dans ce club est une bénédiction"

Installé avec femme et enfant dans le quartier Saint-Cyprien, AB qui parle déjà très bien le français, estime que "travailler dans ce club est une bénédiction." Il nous décrit son rôle au sein du staff d'Ugo Mola : "La chose la plus importante c'est de s'assurer que chaque joueur progresse individuellement.Ce n'est pas seulement préparer une équipe chaque weekend à affronter un adversaire. Il y a différents postes, donc différents "skills" mais ce qui est génial ici c'est que tout le monde veut jouer le même rugby. Il y a un plan individualisé pour chaque joueur. Si un joueur progresse de 1% dans la saison, ce sera déjà du temps bien utilisé. D'autres vont progresser de 40 %. Prenez l'exemple de Sébastien Bézy, il a une excellente passe, il sort très proprement et rapidement le ballon. C'est difficile pour moi de chercher les petits détails pour être encore plus fort mais on doit trouver les secteurs où il y a matière à progression. Ce sont des petits détails. Chaque coach doit être créatif tous les jours. Tu dois être précis dans ce que tu demandes," explique AB Zondagh qui confesse que "c'est mieux de travailler ici. Il y a une différence entre les deux pays. En France, on veut plus jouer, en Afrique du Sud on est plus dans le contact. Ma philosophie c'est que le ballon vive, c'est de jouer. C'est une mission qui prend du temps. C'est pour ça que je travaille aussi avec les Espoirs. Mais au bout de trois ou quatre ans, le travail est plus facile et j'espère que ça se verra sur le terrain."

Ugo Mola : "La belle passe, il faut la faire au bon moment"

AB Zondagh retrouve Clément Poitrenaud dans ce staff toulousain. Il était son entraîneur aux Sharks il y a quelques années. Un encadrement rouge et noir qui a ouvert ses frontières l'été dernier : "On voulait des vrais experts au poste, par ligne, pour arriver à gagner ce petit détail qui fait le haut niveau. On a souhaité faire venir un autre regard avec la possibilité de développer des habilités techniques, à moyen et long terme. L'idée c'est d'être en mesure d'amener rapidement de la matière à nos joueurs. Nos jeunes mais aussi nos plus aguerris pour qu'ils soient un peu plus dans le détail sur le plan individuel. Cela n'a de sens que si c'est reproduit au niveau collectif. Des champions de l'entraînement qui faisaient des belles passes, j'en ai vus plein. La belle passe, il faut la faire au bon moment", lâche le manager Ugo Mola.

Les joueurs, eux, ont l'air d'adhérer à la méthode. Un travail très précis dit Romain Ntamack : "Il amène un regard extérieur avec ce qu'il a vécu avec les Sharks. Il apporte des ateliers un peu différents. Des trois contre deux, des deux contre un à répéter, répéter et répéter encore... Et au final, on voit qu'en match c'est ça qui marche."

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Le Stade Toulousain reçoit Gloucester ce dimanche à 16h15 à Ernest-Wallon. Une victoire et Toulouse jouera un quart de finale de Coupe d'Europe à domicile. Match à vivre en direct sur France Bleu Occitanie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu