Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Stade Toulousain : le vrai (faux) derby contre Castres pour concrétiser

vendredi 1 décembre 2017 à 19:06 Par Paul Ferrier, France Bleu Occitanie

Après le gros coup à Lyon la semaine dernière, le Stade Toulousain reçoit Castres ce samedi à 18h au Stade Ernest Wallon. 12ème journée du Top 14.

Yoann Huget, après sa parenthèse internationale compliquée l'avoue "ça m'a fait du bien de gagner et de retrouver les copains"
Yoann Huget, après sa parenthèse internationale compliquée l'avoue "ça m'a fait du bien de gagner et de retrouver les copains" © Radio France - Paul Ferrier

Toulouse, France

Le Stade Toulousain doit confirmer sa victoire à Lyon la semaine passée lors du vrai faux derby contre Castres. Ce samedi soir, à 18 heures, les rouge et noir, 5ème du classement, reçoivent les Tarnais 6ème. Trois points séparent les deux équipes. Attention donc aux hommes de Christophe Urios, ils sont sur une excellente dynamique. ils viennent d’enchaîner trois victoires consécutives. "Forcément ce sera une rencontre importante", commence le demi d'ouverture toulousain Jean-Marc Doussain qui sait que Castres est un concurrent direct. "C'est une grosse équipe, ils ont un gros paquet d'avant, un gros buteur. On se prépare à bien défendre et à continuer sur notre lancée. Il faut qu'on gagne ce week-end pour concrétiser et capitaliser sur la victoire à Lyon. Sinon, cela aura servi à rien"

"On est concentré sur notre match que ce soit un derby ou non", Jean -Marc Doussain

Derby ou pas ?

Oui et non. Disons qu'aujourd'hui ça dépend. Pour les supporters qui seront nombreux, Toulousains comme Castrais, ce match est particulier. Il a une histoire. D'ailleurs dans l'histoire un chiffre interpelle : Castres n'a plus gagné à Toulouse depuis 39 ans. Mais pour les joueurs et les entraîneurs, là, la différence est flagrante. Si le marketing du Stade Toulousain met en avant ce match comme "un derby, un vrai !", visiblement ce n'est pas la même chose au cœur du vestiaire rouge et noir. Plus la même chose plutôt. "Le derby maintenant, il est de plus en plus compliqué à évoquer, explique l'ailier toulousain Yoann Huget, parce que les joueurs n'en ont pas conscience. Il y a beaucoup d'étrangers dans chaque équipe. A l'intérieur du vestiaire, le derby, on ne l'évoque pas trop."

William Servat, l'entraîneur des avants toulousains, confirme. Le derby contre Castres ne sera pas évoqué comme un élément de motivation. Ce ressort, selon lui, ne touchera pas les joueurs. "Aujourd'hui je ne suis pas sûr que Charlie Faumuina et Reynardt Elstadt soient vraiment intéressés par cette notion de derby. Par contre de savoir que cette équipe a su nous mettre 52 points l'année dernière ..."

"Après, ça reste sympathique, ce n'est pas Lyon et Saint-Etienne au foot !", Christophe Urios

C'est un peu l'inverse à Castres, même s'il n'en font pas des tonnes non plus. Cependant Christophe Urios, l’entraîneur castrais, aime bien vendre cette rencontre à ses joueurs comme un derby, pour y ajouter un supplément d'âme. "Moi j'aime bien en jouer, raconte le technicien tarnais, parce que finalement avec Toulouse, tout nous oppose. Après, ça reste sympathique, ce n'est pas Lyon et Saint-Etienne au foot ! Mais bon je crois que cela fait partie de la vie d'une saison, on prépare le match différemment."

L'équipe type avec le retour d'Antoine Dupont

Après sa parenthèse internationale, c'est le retour de la pépite toulousaine pour diriger le jeu toulousain. Antoine Dupont signe ainsio un sorte de double retour. retour sous les couleurs rouge et noir, et retrouvaille avec son ancien club. "Forcément, je pense que ça va me faire bizarre au moment de rentrer sur le terrain de voir tout mes anciens coéquipiers, avoue le jeune demi de mêlée toulousain. Mais après, ça n'altérera pas mon envie de gagner. "

La composition toulousaine :

1- Pointud, 2- Ghiraldini, 3- Faumuina ; 4- Maestri, 5- Tekori ; 6- T. Gray, 7- Cros, 8- Galan ; 9- Dupont, 10- Holmes ; 11- Huget, 12- David, 13- Fritz, 14- Kolbe, 15- Ramos

Remplaçants :

16- Marchand, 17- Mienie, 18- Verhaeghe, 19- Elstadt, 20- Kunatani, 21- Bézy, 22- Guitoune, 23- Aldegheri