Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Stade Toulousain - Maxime Médard et l'objectif Japon

dimanche 6 janvier 2019 à 11:15 Par Julien Balidas, France Bleu Occitanie

A l'image du Stade Toulousain, invaincu depuis douze matches maintenant, Maxime Médard est sur un petit nuage en ce moment. Du sauvetage incroyable à Bath à cet essai sublime inscrit à Agen, l'arrière international met tout en oeuvre pour être du voyage au Japon en septembre prochain.

Maxime Médard après la victoire à Agen
Maxime Médard après la victoire à Agen © Radio France - Julien Balidas

Toulouse, France

Son jeu au pied pour lui-même qui lui a permis d'aplatir le premier essai toulousain à Agen (victoire 20-27) ce samedi a fait le tour des réseaux sociaux. Mais il n'y a pas eu que ça. Max' Médard a été dans tous les bons coups à Armandie. "Cela s'est bien passé pour moi mais c'est surtout le travail d'une équipe. On avait vu à la vidéo qu'Agen, dans leurs 22, défendait à 14 ou 15, donc c'était voulu. Je tente, ça marche, c'est tant mieux. En deuxième mi-temps, on a profité du jeu de désordre qu'on affectionne. J'ai pris beaucoup de plaisir même si on a eu un peu de mal à mettre notre jeu en place." 

Maxime Médard, dans un sourire, a reconnu un en-avant sur l'essai d'Arthur Bonneval, troisième des quatre essais du Stade : "Il y avait en-avant oui. C'est pour ça que j'ai dit à Romain Ntamack de vite taper la transformation pour que l'arbitre ne revienne pas sur sa décision. C'est moche mais c'est la règle !"

"Il réalise une bonne performance mais il aurait pu jouer un ou deux ballons de plus. Il a été très présent sur les ballons hauts. Les bons joueurs sont sur le terrain, simplement", tempérait avec le sourire le coach Ugo Mola.  

Maxime Médard : "Le Japon ? Je bosse pour ça"

Maxime Médard, 32 ans, s'est mis en mode Coupe du Monde : "Je suis content mais il me faut du temps de jeu, que je trouve du rythme à l'arrière. J'ai eu cette blessure en début de saison, puis la commotion. Il n'y a pas un poste attitré, un numéro collé à moi. Il faut être bon chaque weekend. Ma carrière est faite d'aléas, de hauts et de bas. En ce moment je suis en pleine bourre c'est cool. Peut-être que c'est avec l'expérience puis il y a une Coupe du Monde à la fin de l'année. J'ai loupé celle de 2015. Celle au Japon, c'est un rêve pour moi. Je bosse pour ça."