Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Stade Toulousain - Picamoles 3 ans à Northampton

lundi 2 novembre 2015 à 14:32 Par Frédéric Chapuis, France Bleu Occitanie

Louis Picamoles joue sa dernière saison à Toulouse. Le troisième ligne international, en fin de contrat en juin 2016 au Stade Toulousain, va rejoindre l'Angleterre et le club de Northampton.

Louis Picamoles, le 8 novembre 2014 au stade Chaban-Delmas.
Louis Picamoles, le 8 novembre 2014 au stade Chaban-Delmas. © Radio France - Pierre Breteau

Toulouse, France

Selon les informations de France Bleu, Louis Picamoles va s'engager trois ans avec le club anglais de Northampton, confirmant une information du Midi Olympique ce lundi. Le troisième ligne, arrivé à Toulouse en 2009, doit annoncer sa décision aux dirigeants toulousains dans la journée. 

Très convoité après la Coupe du monde de rugby dont il fut l'un des meilleurs joueurs français, Louis Picamoles avait l'embarras du choix à son retour à Toulouse : Montpellier et Toulon en France, les Saracens et donc Northampton en Angleterre, ont fait des propositions au joueur. Celle des Saints semblait difficile à refuser, surtout à l'âge de 29 ans. 

En partant pour l'Angleterre, Louis Picamoles, qui compte 51 sélections depuis ses débuts en 2008 avec le XV de France, inaugure sans doute le début d'une ère nouvelle. Celle d'un championnat anglais capable de rivaliser avec le Top 14 en attirant les meilleurs joueurs du monde. Un rapport de force rendu possible par deux mesures : les clubs anglais ont augmenté leur "salary cap" depuis deux saisons et deux joueurs de chaque effectif échappent à cette limite salariale.

Dans ces conditions, difficile pour le Stade Toulousain de lutter et de retenir ses internationaux. Après Yannick Nyanga en fin de saison dernière et Louis Picamoles cette année, un autre international français serait sur le départ. Le centre Gaël Fickou, arrivé à Toulouse en 2012, a plusieurs offres sur la table dont celle de Toulon, son club formateur. Selon nos informations, le joueur n'a pas encore fait son choix.

LIRE AUSSI >>> Top 14 (J7) : Toulouse redonne le sourire aux Bleus