Rugby DOSSIER : FCG, la saison 2016-2017

21e journée de Top 14 de rugby : avec du coeur, Grenoble arrache le nul 23 - 23 contre Toulon

Par Paul Bohec, France Bleu Isère dimanche 19 mars 2017 à 18:49

Les Grenoblois ont fait preuve de beaucoup de solidarité pour accrocher le match nul face à Toulon, 23 - 23, lors de la 21e journée de Top 14 de rugby
Les Grenoblois ont fait preuve de beaucoup de solidarité pour accrocher le match nul face à Toulon, 23 - 23, lors de la 21e journée de Top 14 de rugby © Maxppp -

Dimanche après-midi, les rugbymen grenoblois ont été extrêmement valeureux et arraché le match nul 23 - 23 contre Toulon à la toute dernière minute lors de la 21e journée de Top 14. Plus que le résultat, c'est la manière qui importe et les Rouges et Bleus ont montré de belles valeurs.

Le FCG n'a pas gagné mais après sa semaine cauchemardesque, ce résultat sonne comme une victoire et fait du bien aux têtes. Dominés en première mi-temps, les Grenoblois se sont arrachés pour accrocher un match nul et le célébrer, comme il se doit, avec son public.

Dès l'échauffement, ce dernier pousse ses joueurs en leur adressant une immense ovation lors de leur passage en groupe devant la tribune. Dès les premières mêlées, ce même public se fait entendre sur les poussées iséroises. Mais le soutien du 16e homme ne paie pas et Grenoble, on peut le comprendre, prend rapidement l'eau face aux Toulonnais. Trop rapidement, le RCT fait parler sa puissance et Taofifenua inscrit le premier essai de la rencontre (7 - 0 à la 11e). Moins d'un quart d'heure après, Delboulbes marque le deuxième et second essai et donne un avantage conséquent aux Varois.

Un vent de révolte

On croit le FCG aux abois mais les Rouges et Bleus vont faire passer un frisson au stade des Alpes. À 14 contre 15 après un carton jaune pour Fabien Alexandre, les Grenoblois pilonnent la défense toulonnaise et concrétisent leur temps-fort par un essai après la sirène. À la pause, ils ne sont plus menés que de 10 points : 17 à 7.

"Aujourd'hui, il y avait un objectif, c'était mouiller le maillot et apporter du bonheur à tout le monde parce qu'on en avait tous besoin. On a montré qu'on avait du coeur, on y a même mis le rugby !" - Fabien Gengenbacher, arrière grenoblois

Au retour des vestiaires, ils vont encore pousser mais resteront toujours à distance du RCT. À 7 points précisément. L'équivalent d'un essai transformé. Un essai que les Grenoblois ne parviendront pas à mettre... jusqu'à la 78e minute. Sur un contre rondement mené, les Rouges et Bleus marquent leur deuxième essai par Vanderglas. Wisniewski transforme à l'aide du poteau et Grenoble arrache le match nul. Après une semaine comme celle-là, on ne peut que saluer la réaction sur le terrain des joueurs qui, à la fin du match, s'enlacent sous une standing ovation du public. Grenoble n'a pas gagné mais y a mis du cœur.

La réaction de Michel Martinez, vice-président du club :

"Grenoble est une bête qui est blessée, une bête qui saigne, une bête qui pleure et qui a des sanglots. Moi, je crois en mes mecs, je crois en mes gars, je crois en mon staff, je crois en mon club, je crois en mon public et on ne peut pas lâcher. On ne peut pas parler de Grenoble comme on en a parlé cette semaine, c'est pas possible. Et je crois que tous les gars, c'est ce qu'ils avaient dans les tripes et à cœur de prouver cet après-midi".

Les points

Grenoble : 2 essais de Nemani (40e) et Vanderglas (78e), 2 transformations de Wisniewski et 3 pénalités de Wisniewski (48e, 58e et 64e)

Toulon : 2 essais de Taofifenua (10e) et Delboulbes (14e), 2 transformations de Bernard et 3 pénalités de Bernard (30e, 55e et 68e)

Suivre le FCG