Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Surpris", Vern Cotter nie avoir démissionné de l'ASM

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Une poignée d'heures après le communiqué du club annonçant sa possible démission, Vern Cotter a fermement nié vouloir quitter l'ASM. L'entraîneur néo-zélandais de Clermont se dit même "surpris". Il doit maintenant s'expliquer avec le président René Fontès.

Vern Cotter
Vern Cotter © Maxppp

Plus personne ne comprend ce qui se passe à l'ASM. Personne, même Vern Cotter. "Je n'ai pas démissionné ", a-t-il martelé ce mercredi soir à Edimbourg. L'entraîneur de l'ASM rencontrait l'encadrement de la sélection écossaise, dont il doit prendre la tête dans un an. Mais pas avant.

"J'aimerais éclaircir les choses"

"Ce n'est pas clair. J'aimerais éclaircir les choses et je vais appeler mon président pour comprendre la situation ", a-t-il réagi quelques heures après la publication par l'ASM d'un communiqué sur son éventuel départ du club. Signé du président René Fontès, le texte annonce que Cotter a proposé sa décision et qu'un conseil d'administration décidera lundi de la suite à y donner.

"Le club m'avait demandé de rester. Je ne sais pas si cette position a changé".

Le technicien, à la tête des jaune et bleu depuis 2006, s'est dit "surpris, parce que nous avions convenu de poursuivre jusqu'en 2014. Nous avions eu des discussions avec l'encadrement de l'Ecosse et le club m'avait demandé de rester encore une année. Je ne sais pas si cette position a changé, ça va faire partie de notre discussion téléphonique ".

Depuis sa dernière conversation avec le président du club, ses interviews sur les responsabilités de certains joueurs dans les récentes défaites ont plongé le club dans une crise inhabituelle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess