Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Thibaud Flament avant Exeter-Toulouse : "Exeter, une très belle équipe"

-
Par , France Bleu Occitanie

Le Stade Toulousain s'est envolé ce vendredi pour l'Angleterre. Les Rouge et Noir affrontent Exeter pour une place en finale de la Champions Cup. Le futur deuxième ligne toulousain actuellement aux Wasps Thibaud Flament nous présente les Chiefs.

Thibaud Flament sous le maillot des Wasps.
Thibaud Flament sous le maillot des Wasps. - JMP UK

Le Stade Toulousain est parti pour Exeter ce vendredi à la veille de sa demi-finale de Champions Cup. 

Les Wasps ont affronté Exeter cette saison, parlez-nous de cette équipe ?

"C'est une équipe qui domine le championnat cette saison et qui est régulièrement en finale. Une très belle équipe qui joue collectivement et qui donne de très belles opportunités à ses individualités comme Jack Nowell ou Stuart Hogg." 

Ils sont favoris ? 

"C'est difficile à dire. Exeter est une équipe qui a peut-être un peu moins d'expérience. Toulouse est plus expérimenté mais les Anglais ont l'avantage de jouer à domicile. Ils ont des joueurs d'expérience qui peuvent gérer ce genre de match. La partie s'annonce intéressante."

A domicile mais à huis clos...

"Oui, en terme de soutien ça peut bénéficier au Stade Toulousain. C'est un peu un lieu mythique pour le rugby en Angleterre, avec leurs chants typiques."

"Forcément le Stade Toulousain dans un coin de la tête"

Il y a une fin de saison à faire avec les Wasps mais est-ce que la tête est déjà à Toulouse ? 

"J'ai forcément le Stade Toulousain dans un coin de la tête, je regarde les matches. Mais J'ai envie de bien finir la saison, de remercier le club, de partir proprement." 

Tu as connaissais des joueurs du vestiaire du Stade ? 

"Je ne les connais pas personnellement mais je suis venu faire des tests médicaux. J'avais eu l'occasion de parler avec Peato Mauvaka ou Maxime Médard. La première prise de contact était sympa." 

Comment expliquer ce parcours si atypique ?

"J'ai toujours voulu jouer professionnel au rugby. A mes 18 ans, je jouais 10 en Belgique. Je n'avais pas vraiment le niveau pour postuler dans des gros clubs mais j'avais toujours ça dans un coin de ma tête. Tous mes choix de vie c'était autour de ça. Comment je peux faire pour atteindre le haut niveau ? C'est la raison pour laquelle je suis allé en Angleterre, pour allier les deux projets : universitaire et rugbystique. Ensuite l'Argentine a plus été un choix d'aventure avant de revenir en Angleterre. Là j'ai réalisé que je pouvais peut-être atteindre le haut niveau."

Et le fait que Toulouse vous contacte ? 

J'étais surpris mais depuis que je suis arrivé chez les Wasps, je n'arrête pas d'être surpris. Mon objectif de l'année c'était de jouer un match et avant que Toulouse me contacte j'en avais déjà joué cinq ou six. Mais oui, j'ai été surpris. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess