Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Tom Ecochard (USAP) : "il y a encore de l'espoir alors on va batailler"

samedi 25 mars 2017 à 16:45 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

L'USAP s'est à nouveau incliné à l'extérieur : 24 à 18 à Dax. Les Catalans sont à six points de la qualification à cinq matchs de la fin. Faut-il y croire ? Tom Ecochard et le groupe, oui.

Tom Ecochard (USAP) : "
Tom Ecochard (USAP) : " © Maxppp - Loïc Dequier

Perpignan, France

France Bleu Roussillon : Quel sentiment domine après cette défaite à Dax où on a l'impression que vous vous êtes en grande partie battus vous-même ?

Tom Ecochard : On est très déçus parce qu'on a fait une deuxième mi-temps pas loin d'être catastrophique. On n'arrivait pas à avoir le ballon, à sortir de chez nous donc c'était compliqué. On avait du mal sur les séquences défensives à repartir avec une pénalité pour nous ou un ballon gagné. S'ils n'avaient pas raté des points au pied, le score aurait pu être plus lourd. On s'est arrêté de jouer après notre essai en deuxième mi-temps et on a enchaîné pas mal de choses négatives.

FBR : Pourtant, à l'inverse d'Albi, on a l'impression qu'à la mi-temps vous vous étiez mis en bonne position pour aller remporter ce match...

TE : Oui, on fait une première mi-temps correcte. A chaque fois qu'on va dans leur 22, on fait de belles séquences, on est patients, on marque. Même si, dès le début du match, on était en difficulté sur nos séquences défensives, on avait du mal à avancer. On a un petit peu sombré dans tout, ensuite, dans la défense, dans la gestion. On ne voyait plus le ballon et on y a laissé de l'énergie.

"On a les capacités pour aller chercher cette cinquième place"

FBR : Il y a malgré tout l'occasion de gagner le match sur la fin...

TE : Oui, ça ne tient à rien. On a eu la balle de match. L'arbitre d'en-but dit "essai" quand Raph (Ndlr : Carbou) est sur la ligne mais bon, ce n'est pas mérité sur le match. C'était la balle de match et on ne l'a pas concrétisée comme Albi l'avait fait contre nous. Comme nous ont dit les coachs, il va falloir rebondir car le prochain match est vraiment vital pour le coup, s'il y a un faux pas c'est terminé. On reporte à chaque fois l'échéance, ça devient compliqué mais il y a encore de l'espoir alors on va batailler et essayer de faire un très bon match contre Biarritz.

FBR : C'est donc un peu toujours la même donne pour vous, la même rengaine...

TE : On est parti tôt dans cette remontée, ça fait deux mois qu'on dit que chaque match est important. Il faut s'accrocher, c'est dommage de n'avoir pris aucun point à Dax. On laisse de l'énergie chaque week-end mais le groupe y croit, je pense qu'on a les capacités pour aller chercher une cinquième place et on s'attache à ça. Si on n'y croit pas on plie les valises et on ne va pas jouer. Il faut battre Biarritz et il y aura un très très gros match à Narbonne.