Rugby

Tom Ecochard (USAP) : un nouveau statut pour "une nouvelle histoire"

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon mercredi 24 août 2016 à 15:27

Tom Ecochard, numéro un en numéro neuf
Tom Ecochard, numéro un en numéro neuf - Zebulon Nog

Tom Ecochard devient enfin l'indépendant. Pour la première fois, c'est lui le patron en neuf et il veut l'assumer. Ne lui parlez plus de "petit jeune" et d'espoir, il espère franchir un nouveau cap et démarrer la saison le mieux possible avec l'USAP (ce jeudi à 20h45 contre Mont-de-Marsan).

France Bleu Roussillon : Quel est l'état d'esprit du groupe avant le début de ce championnat ?

Tom Ecochard : On attend que ça, enfin on y est ! Le moment de vérité approche, à nous de bien entamer cette saison. Le groupe vit bien, le rugby n'est pas trop mal, on sent vraiment que quelque chose se crée et il faut confirmer par des résultats.

FBR : Par rapport à la saison dernière, pour les joueurs qui étaient déjà là, voulez-vous vraiment tourner la page ou y a-t-il un sentiment de revanche ?

TE : Non, franchement, on a tourné la page. Personne n'en a parlé. Ça n'a vraiment pas été un levier pour la motivation. On a complètement tourné la page. Il y a un nouveau coach, des nouveaux joueurs, c'est une nouvelle histoire. On part sur une nouvelle saison et on a vraiment envie de bien la démarrer, on veut vraiment être présents sur les fondamentaux et le combat ; c'est très important.

Tom Ecochard : "Il va falloir être présents sur les fondamentaux"

Tom Ecochard : "confirmer le travail des deux derniers mois" - Radio France
Tom Ecochard : "confirmer le travail des deux derniers mois" © Radio France - Cyrille Manière

FBR : Et cette volonté aussi de marquer le territoire...

TE : Oui, bien sûr. Déjà, il faut gagner, tout simplement parce que c'est important en ce début de saison, ensuite, c'est contre un prétendant à la qualification et en plus, Mont-de-Marsan nous a toujours posé des soucis que ce soit à Aimé-Giral ou chez elle. Il faut marquer le territoire, mais surtout pour nous, on veut vraiment confirmer le travail effectué les deux derniers mois.

Tom Ecochard (USAP) : "COnfirmer le travail des deux derniers mois"

FBR : Selon les autres clubs (source Midi-Olympique) et selon ce que l'on entend, l'USAP ne fait pas partie des gros favoris de ce championnat, est-ce que ça vous convient ?

TE : Oui, ça nous va bien. On s'attaque déjà à ce match, on verra le reste après. On veut déjà vivre un moment, prendre plaisir et s'envoyer. Il faut mettre de l'envie, en tout cas, on veut pour ce que l'on aime, pour le rugby et il y a tout ce qu'il faut pour se régaler.

"J'ai vraiment envie d'assumer ce rôle de numéro un".

FBR : Et sur les ambitions, quel est l'objectif pour les joueurs cette saison ?

TE : On veut se construire petit à petit et les objectifs se révéleront en fonction de nos résultats et sincèrement, pour l'instant, on n'a rien défini. On veut créer un bon groupe, une bonne ambiance, faire du jeu et après le groupe sera encore meilleur si on gagne.

FBR : Quel regard sur la PRO D2 qui s'annonce ?

TE : Je pense que cette année ce sera très homogène, je ne vois pas une équipe marcher sur tout le monde comme a pu le faire Lyon la saison dernière et Pau celle d'avant. C'est mon avis, mais ça peut aller très vite. L'important est d'être déjà dans le wagon de tête, ne pas se faire décrocher. Donc, il faut bien démarrer la saison.

Tom Ecochard : "Etre dans le wagon de tête"

Tom Ecochard, buteur numéro un en ce début de saison - Aucun(e)
Tom Ecochard, buteur numéro un en ce début de saison - Zebulon Nog

FBR : Vous endossez le rôle de buteur numéro un en ce début de saison, comment ressentez-vous cette responsabilité ?

TE : C'est une nouvelle responsabilité, mais la saison dernière, j'ai mis plus de 80 points, j'étais le buteur numéro deux derrière John (Ndlr : Jonathan Bousquet) donc ça ne m'a pas trop mal réussi avec un pourcentage autour des 80%. C'est vrai que ça reste une responsabilité en plus, mais j'ai l'expérience, je suis buteur depuis jeune, j'ai souvent été buteur de secours à l'USAP.  Maintenant, John est blessé et il faut prendre la responsabilité, je la prends avec plaisir.

Tom Ecochard réagit sur son rôle de buteur numero un

"Je ne suis plus le petit ni l'espoir".

FBR : Et pour la première fois aussi, après avoir attendu votre heure les dernières saisons, vous partez avec le rôle de demi-de-mêlée numéro un de l'équipe, comment appréhendez-vous ce nouveau statut ?

TE : Les saisons longues, on est trois. Il ne faut pas oublier Sadek (Deghmache) qui découvre le monde pro et qui commence à y mettre les pieds, Seb (Descons) a beaucoup d'expérience et on échange beaucoup. C'est moi qui démarre et j'ai vraiment envie d'assurer ce rôle de numéro un. Pour ce match, c'est moi et j'ai envie de l'assumer.

Ça fait deux ans que je rongeais régulièrement mon frein et à chaque fois que je rentrais, j'essayais sur vingt minutes de montrer que je n'étais pas qu'un remplaçant. Aujourd'hui, le club me fait confiance et je pense que c'est parce que j'ai prouvé que je méritais plus que ce rôle de joker en fin de match et donc maintenant à moi de rendre cette confiance.

FBR : Et terminé cette image d'éternel espoir qui vous a collé à la peau les dernières saisons... ?

TE : Oui, je ne suis plus l'espoir ! Je vais faire 24 ans dans la saison, j'en ai marre, je ne suis plus le petit, ni l'espoir (rires).

Tom Ecochard : "Le petit, l'espoir, j'en ai marre"

Partager sur :