Rugby

Top 14 : Bayonne perd à Pau malgré un coeur énorme !

Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque samedi 3 septembre 2016 à 20:34

L'Aviron Bayonnais, réduit à 14 dès l'entame du match, a longtemps résisté face à Pau avant de craquer
L'Aviron Bayonnais, réduit à 14 dès l'entame du match, a longtemps résisté face à Pau avant de craquer © Radio France - Thibault Vincent

Réduit à 14 dès le quart d'heure de jeu, les Bayonnais malgré un important turnover (14 changements) ont fait preuve d'un état d'esprit sans faille et d'un coeur énorme pour faire douter pendant plus d'une heure des Palois empruntés, mais qui remportent leur première victoire (25-9) bonus en prime.

Un carton rouge sévère ?

C'est incontestablement LE fait du match ! La faute incontestable de  Jérôme Schuster, qui déblaye dans un ruck avec l'épaule dans le dos de Pierrick Gunther. Pris par la patrouille, et l'oeil vidéo qui ne pardonne pas, le pilier gauche bayonnais écope d'un carton rouge pour "atteinte à l'intégrité physique d'un adversaire" explique aussitôt l'arbitre. Si la faute est incontestable, la couleur de la biscotte elle fait polémique. Dans le clan bayonnais, on ne veut pas mettre de l'huile sur le feu, mais le directeur sportif Nicolas Morlaes estime que si ce geste vaut un rouge, alors tous les gestes du même genre doivent être sanctionnés de la même façon dans le Top 14. Sous-entendu, ce n'est pas le cas. Même son de cloche chez l'entraineur en chef Vincent Etcheto, colère contenue à la fin de la rencontre, sans vraiment préciser si c'est envers son joueur, l'arbitrage ou le coup du sort :

Y a une faute. Alors est-ce qu'il fallait mettre jaune ou rouge il y a débat. La seule chose qui me gêne c'est qu'il y a  la même action en fin de match faite par un blanc (ndlr : un palois) et qui n'est pas sifflée du tout. C'est le même déblayage à l'épaule (...) Y a peut-être un acteur aujourd'hui qui ne méritait pas d'être titulaire... je n'ai pas dit qui c'était...

L'entraineur bayonnais Vincent Etcheto pas franchement convaincu par le carton rouge subi face à Pau

La double peine pour Bayonne

Réduits à 14 dès la 15e minute, alors qu'ils mènent 6 à 0 et se montrent les plus entreprenants face à des Palois qui ne montrent pas grand chose si ce n'est de la maladresse et un manque criant de confiance, les Bayonnais encaissent dans la foulée de la pénalité sifflée sur la faute de Schuster, un essai sur mêlée enfoncée. Et pourtant, pas abattus, les ciels et blancs à l'état d'esprit irréprochable continuent d'envoyer du jeu, de se montrer les plus entreprenants et n'accusent qu'un point de retard à la pause. De quoi rendre fier leur capitaine d'un soir, le deuxième ligne Pelu Taele :

On est très déçus, mais je suis très fier aussi du comportement jusqu'à la fin du match. On a essayé de montrer de l'envie, du coeur, mais à la fin c'était compliqué. Très fier de cette perf des joueurs. On a montré qu'on avait envie, il faut qu'on continue comme ça sur les prochains matchs, si on montre cette envie, cet état d'esprit, il n'y a pas de raison que l'on ne gagne pas à l'extérieur.

Le capitaine et 2e ligne bayonnais à Pau, Pelu Taélé est fier de l'état d'esprit de ses hommes réduits à 14

Pas à rougir, mais le coeur ne suffit pas

Malheureusement le coeur ne suffit pas et les Bayonnais, seulement menés 13 à 9 à l'heure de jeu, finissent par craquer logiquement, laissant même un bonus offensif chèrement payé à des Béarnais qui, sur le contenu de la rencontre, ne le méritaient sans doute pas. De quoi laisser de la frustration et de l'amertume dans les têtes basques, à l'image du 3e ligne Baptiste Chouzenoux :

On a mis beaucoup d'envie et d'engagement pour compenser ce carton. Ça a tenu une heure et on craque, on leur laisse le bonus... C'est plus de la frustration sur le coup, on s'est pas sentis dominés, je ne pense pas qu'on mérite ce score. C'est assez lourd, on prend 0 point, ils en prennent 5, donc c'est dur... Après à tête reposée on reverra les images, on s'est quand même battus, on a pas à rougir, mais c'est zéro point. On va pas baisser la tête, on a pas été ridicules, on s'est accrochés, on va continuer à bosser et je crois qu'on est pas trop loin de cette équipe.

Le 3e ligne de l'Aviron Baptiste Chouzenoux se dit frustré après la défaite à Pau

Un sentiment partagé par son entraineur Vincent Etcheto, qui ne veut pas se satisfaire de l'état d'esprit et du coeur affiché par ses hommes. Il a beau avoir fait tourner son effectif dans les grandes largeurs, avoir eu la satisfaction de voir une équipe adhérer totalement à ses ambitions offensive, le perfectionniste technicien des bords de Nive retient les manques qui doivent faire progresser l'Aviron :

Vincent Etcheto, l'entraineur bayonnais, affiche son exigence et veut voir son équipe progresser en gommant ses scories

Fiche Technique

A Pau (Stade du Hameau), samedi 3 septembre 2016 - 3e journée de Top 14 : Pau bat Bayonne 25 à 9 (mi-temps : 10-9)

Arbitre : Laurent Cardona

Points : 3 essais Coughlan (16), Votu (62), Taylor (70), 2 transformations Slade (16, 70), 2 pénalités Slade (36, 49) pour Pau ; 1 drop Méret (8), 2 pénalités Bustos Moyano (12, 22) pour Bayonne

Carton rouge : Schuster (15, jeu dangereux) pour Bayonne

Carton jaune : C. Smith (11) pour Pau

Pau : 15. Taylor - 14. Dupichot, 13. C. Smith, 12. Vatubua (21. Malié), 11. Votu - 10. (o) Slade, 9. (m) Daubagna (20. Tomas) - 8. Coughlan (22. Butler), 7. S. Armitage, 6. Gunther - 5. Pierre (19. Metz), 4. Boutaty (18. Ramsay) - 3. Hamadache (23. King), 2. Lespiaucq (16. Boundjema), 1. Hurou (17. Mackintosh)

Bayonne : 15. Bustos Moyano - 14. Fuster, 13. Lovobalavu, 12. Whitelock (22. Lacroix), 11. Tisseron - 10. (o) Meret (21. Lagarde), 9. (m) Saubusse (20. Rouet) - 8. Van Lill (17. Khinchagishvili 15, 3. Broster), 7. Chouzenoux (18. Huete), 6. Latimer - 5. Taele (cap), 4. Gayraud (19. Lespinasse) - 3. Broster (23. Cittadini 40), 2. Leiataua (16. Labouyrie), 1. Schuster .

Les Résultats de la 3e journée

  • Stade Français - Clermont 30 - 30
  • Pau (bo) - Bayonne 25 - 9
  • Castres - La Rochelle 18 - 26
  • Lyon OU (bo) - Grenoble 32 - 13
  • Toulon (bd) - Brive 21 - 25
  • dimanche (16h15) Bordeaux-Bègles - Montpellier
  • dimanche (21h00) Racing 92 - Stade Toulousain

Partager sur :