Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : la Section Paloise repart de l'avant en battant l'UBB

-
Par , France Bleu Béarn

La Section Paloise a mis fin à une série de six défaites en battant l'UBB (40-23), premier succès depuis trois mois. Les Palois veulent désormais enchaîner et croient en des jours meilleurs.

Watisoni Votu, auteur d'un des six essais palois face à l'UBB.
Watisoni Votu, auteur d'un des six essais palois face à l'UBB. © AFP - Iroz Gaizka

Pau, France

La Section Paloise se savait attendue, et pourtant, elle a pourtant concédé contre Bordeaux-Bègles l'essai le plus rapide de la saison après 28 secondes. Mais ensuite un autre fait de match, le carton rouge infligé à Beka Gorgadze pour une charge coude en avant (10e), a relancé les Vert et Blanc qui ont peu à peu fait craquer l'UBB pour décrocher grâce aux six essais inscrits leur premier bonus offensif de la saison.

Thibault Daubagna : « On a encore la moitié du championnat à faire »

Les points

Section Paloise : 6 essais de Lespiaucq (11e, 59e), Adriaanse (23e), Votu (44e), Mackintosh (66e) et Mowen (78e) ; 5 transformations de Slade (23e, 44e, 59e, 66e) et Hastoy (78e).

UBB : 2 essais de Roumat (1e) et Connor (80e+1) ; 2 transformations de Serin (1e) et Lesgourgues (80e+1) ; 3 pénalités de Serin (15e, 40e+1, 51e).

La réaction de Quentin Lespiaucq

De retour après quatre mois d'absence pour cause de blessure aux adducteurs, le talonneur a notamment inscrit deux essais. Il ne boudait pas son plaisir après la rencontre : « On aime bien jouer à se faire peur je crois, même si finalement ça nous a souri. Il y a ce carton qui leur met la tête au fond, nous ça nous permet de repartir même si on fait beaucoup de fautes en première mi-temps. Après on fait une grosse deuxième mi-temps pour décrocher ce bonus. Heureusement pour moi il n'y avait pas trop de rythme, sinon je pense que je n'aurais pas tenu 60 minutes ! Et franchement c'est indescriptible, quatre mois sans jouer c'est très long, et très court à la fois quand on arrive au bout et qu'on se demande si on est prêt... Alors pour ce match je me suis concentré sur des choses simples mais efficaces et j'ai bien été aidé par tous les mecs qui m'ont remis en confiance depuis ma blessure ».

Charly Malié : « Heureux tous ensemble, ça faisait longtemps qu'on avait pas eu ce sentiment »