Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : Bayonne en rade de solutions s’incline à Toulon (20-9)

-
Par , France Bleu Pays Basque

L’Aviron Bayonnais s’incline à Toulon (20-9), pour la troisième fois de la saison, lors de la 8e journée de Top 14 ce samedi 19 octobre. Trop brouillons, inhabituellement stériles en attaque, les Bayonnais ont commis trop d'erreurs techniques. Ils concèdent leur plus large défaite. Déception.

Battus notamment dans le défi physique, les Bayonnais s'inclinent à Toulon (20-9)
Battus notamment dans le défi physique, les Bayonnais s'inclinent à Toulon (20-9) © Maxppp - Dominique Leriche / Nice Matin

Bayonne, France

« On a été fébriles ». L’analyse de Patrice Collazo, pourtant manager des vainqueurs, peut s’appliquer aussi aux Bayonnais. Fébriles. Il résume même très bien ce match de la 8e journée de Top 14 remporté par les Toulonnais (20-9) face à Bayonne. Un match où les déchets ont jeté les tentatives de jeu à la poubelle. 

Attaque bayonnaise muette

Certes l’Aviron a une nouvelle fois répondu présent dans l’état d’esprit, le combat, en atteste ces dernières minutes et cette ultime relance osée de Julien Tisseron sur ses 5m qui échoue en touche 90m plus loin. Une occasion franche d’essai, synonyme de bonus défensif potentiel, avortée. Une nouvelle fois.

Car Bayonne a tenté, s’est procuré des occasions, mais n’a jamais réussi à tromper la solide défense toulonnaise devant sa ligne. Une logorrhée d’occasions manquées. Encore. Mais cette fois, et c’est une première pour les ciels et blanc depuis la 1re journée, l’Aviron rentre sans le moindre essai inscrit. « C’est une performance » se réjouit Patrice Collazo.

"Beaucoup de déchets"

A l’opposé, Yannick Bru regrette ce long retour sans le moindre point glané. « C’est une déception pour la débauche d’énergie qu’ont mis les joueurs. » D’autant que son Aviron a dominé dans la possession, parfois réussi à produire du jeu, mais… « Ce qui me gêne effectivement c’est qu’on a pas réussi à amener une action au bout. On a eu beaucoup de déchets dans notre jeu. »

Il faut aussi reconnaître que Bayonne est tombée sur plus fort. Au sens propre. Les Toulonnais plus puissants ont remporté le défi physique. Lacune récurrente mais cette fois rédhibitoire pour l’Aviron. Les Varois ont aussi remporter la bataille des rucks, ralentissant le jeu bayonnais, pris le dessus en mêlée en première période – avant la réaction bayonnaise en seconde – et contribué à rendre la touche basque inefficace.

"Ca va nous servir pour construire"

Beaucoup trop de d’erreurs techniques pour un promu en déplacement. « C’est une question de justesse, de qualité gestuelle sous pression, analyse Yannick Bru, là-dessus on a encore du travail. mais c’est un match qui livre pas mal d’enseignements, donc qui va nous servir pour construire la suite. »

Ce n’est pas cette défaite dans le Var, un classique, qui va effacer le très bon début de saison des ciels et blanc. Leur bloc, avec 3 victoires pour cette unique défaite, reste plus que positif, inattendu. Sauf qu'hier, Bayonne est simplement rentrée dans le rang.

La semaine de vacances qui attend les Bayonnais ne pourra que leur être bénéfique avant la réception de Pau le 9 novembre. Elle leur permettra notamment de récupérer plusieurs blessés (Monribot, Ducat, Taufa, Maka, et peut-être Graaff) et les mondialistes (Van Jaarsveld, Van Lill et Hingano).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu