Sports

Top 14 : Bayonne - Toulon pour effacer un mauvais souvenir !

Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque, France Bleu Provence et France Bleu dimanche 21 août 2016 à 7:00

Les joueurs Bayonnais soudés, lors de la victoire en finale de ProD2, s'apprêtent à se mesurer de nouveau au Top 14
Les joueurs Bayonnais soudés, lors de la victoire en finale de ProD2, s'apprêtent à se mesurer de nouveau au Top 14 © Radio France - Olivier Uguen

Le match de clôture de la 1re journée du Top 14 2016-2017 oppose l'Aviron Bayonnais (2e de ProD2) à Toulon. La même affiche qu'il y a 2 ans (15 août 2014) ! A l'époque Toulon s'était nettement imposé (15-29) à Bayonne, relégué en fin de saison. Un scénario que les ciels et blancs n'ont pas oublié.

Il y a deux ans on avait reçu Toulon, on avait perdu, on connait la suite !

Guillaume Rouet, le demi-de-mêlée formé à l'Aviron et aujourd'hui l'un des plus anciens de l'effectif bayonnais, met en garde d'emblée. Il n'a pas oublié ce match et cette terrible saison 2014-15 achevée par la relégation du dernier représentant basque en élite. Il sait aussi l'importance de réussir le début de saison :

Je ne dis pas que ça c'est joué là, mais c'est vrai que c'est important pour lancer la saison. On a deux matchs de championnat à la maison (ndlr : Castres samedi 27 août à 18h30) et si ça fait deux victoires c'est sûr que ce sera plus facile par la suite, alors que si on commence par deux défaites à la maison de suite on se mettra un peu dans... dans le "caca" donc à nous de faire bien les choses et surtout de pas avoir de regrets à la fin du match.

Le demi-de-mêlée de l'Aviron Bayonnais Guillaume Rouet sait l'importance de bien débuter le Top 14

D'autant qu'en face, Toulon semble plus que jamais fragile après une reprise tardive (26 juillet), une intersaison agitée en coulisses (vrai-faux départ de Diego Dominguez) et surtout de très nombreuses absences : Habana, Mitchell, Giteau (Four Nations), Tuisova (JO, vacances), Vermeulen, Guirado, Etrillard (blessés), Clerc (souffrant), Goromaru et Gill (arrivées tardives) et le forfait de dernière minute de James O'Connor lors du dernier entrainement à un poste d'ailier totalement déplumé (voir la composition des deux équipes)

"On s'accroche à tout"

Si il reste méfiant, Vincent Etcheto aimerait y voir un heureux présage, d'autant que l'entraineur en chef de l'Aviron rêve ("dans mes rêves les plus fous", sic) de 3 victoires sur les 4 premiers matchs :

Peut-être que... Y a un changement de staff, y a des nouveaux joueurs, peut-être une nouvelle façon d'aborder les rencontres, peut-être que les repères ne sont pas tout à fait là... (silence) de toute manière on s'accroche à tout, mais ce qui est sûr c'est que nous on s'accroche surtout à ce qu'on veut faire, à ce qu'on sait faire et là où on doit progresser et c'est sur nous qu'on s'est concentré cette semaine.

Vincent Etcheto aimerait voir dans la situation de Toulon de bons augures, mais se concentre d'abord sur le jeu de l'Aviron Bayonnais

Guillaume Rouet lui reste très méfiant :

Il y a deux ans, c'était soi-disant le bon moment, on a perdu. Ca reste une grande équipe, même si il leur manque du monde, ils ont quand même un gros effectif. Non, non y a pas de meilleur moment, c'est surtout à nous d'être prêts, de faire notre jeu, de faire ce que l'on sait faire et d'essayer de mettre à mal cette équipe de Toulon.

Le Bayonnais Guillaume Rouet reste très méfiant même si Toulon arrive diminué

"On est conquérants", Vincent Etcheto se dit "très optimiste"

Même discours chez l'entraineur en chef de l'Aviron, Vincent Etcheto à son habitude préfère se focaliser sur son propre groupe et si il mesure l'immense tâche qui se présente à lui cette saison, il fait aussi et surtout preuve d'optimisme :

On est conquérants, on a envie de gagner et cet état d'esprit j'espère qu'on le gardera tout au long de la saison. (...) Il y a de l'enthousiasme, les joueurs travaillent bien, ça bouillonne dans le bureau, y a des idées, on essaie de tout faire pour que les joueurs soient dans les meilleurs conditions possibles... voilà, très optimiste ! (...) On a un environnement très positif depuis cette accession, trop peut-être parce que les gens attendent des miracles, mais nous on va tout faire pour que ce bonheur continue à se propager dans cette ville

Dans le sillage d'un fin de saison dernière euphroqiue, Vincent Etcheto, entraineur en chef de Bayonne, se montre optimiste avant d'aborder le Top 14 ce

Bayonne - Toulon, 1re journée de Top 14, dimanche 21 août à 18h15. Un match à vivre en direct et intégralité sur France Bleu Pays Basque.

Partager sur :